L’entrepreneur Sadia Sisay utilise la lingerie pour encourager les femmes noires à aimer leur couleur de peau

La femme noire très souvent, a du mal à trouver le costume de natation ou encore la lingerie aux couleurs adaptée à sa peau sombre. De cette  difficulté, Sadia Sisay entrepreneure d‘origine sierra-léonaise s’en est servie comme combustible pour se frayer un chemin dans le monde la mode. Une idée entrepreneuriale qui lui a valu le Prix Precious Business of the Year   2017.

Partie de l’industrie pharmaceutique en 2008, la créatrice rencontre quelques problèmes lors du premier lancement de son entreprise BeingU en 2011; ce qui la pousse à mettre son idée en veilleuse pour quelques années encore; le temps de mieux la peaufiner.

De l’industrie pharmaceutique à BeingU

Inspirée et nourrie par un sondage où 80% des femmes interviewées aux États-Unis et au Royaume-Uni déclaraient rencontrer des problèmes lorsqu’elles recherchaient une lingerie qui correspond à leur teint, Sadia Sisay  a su conquérir les cœurs par les nuances de couleurs et les modèles qu’elle propose

BeingU est cette marque nous devons tous adopter, parce qu’elle est la toute première,à proposer un large éventail de nuances pour les couleurs épousant nos couleurs de peau. Une marque qui s’est sentie chacune de nous, offrant ainsi des solutions de lingeries inclusives;  des couleurs et des styles qui sont spécialement conçus pour flatter leur teint et la forme de notre corps.

Nous avons tenu compte du confort de nos clients tout au long du processus de conception, et nous croyons vraiment que notre produit est beau à regarder, mais aussi incroyable à porter. 

BeingU c’est aussi une gamme de soutiens-gorge et d’accessoires sans dossier / sans bretelles dans des tonnalités multiples, qui n’est disponible nulle part ailleurs sur le marché. Pour  moment, elle reste la seule marque de lingerie qui non seulement a des slips spécialement conçus pour s’adapter à la forme du bas et aussi cinq styles de soutien-gorge qui vont du 28 au 44 et jusqu’à la coupe H. 

«J’ai passé plus de 30 ans à chercher des sous-vêtements magnifiques qui convenaient à mon teint et à la forme de mon corps, c’est la première gamme qui aborde questions», a-t-elle expliqué.

La marque, se compose de trois types de lingerie, à savoir; Kobicha (une collection de maille brillante avec un soutien-gorge trois pièces et un slip taille haute), Yendi (un soutien-gorge moulé avec des bretelles rembourrées et un short garçon parfaitement positionné), et Rosa (un soutien-gorge légèrement doublé avec un profond décolleté en V une lanière à taille haute).

BeingU c’est avant tout la dignité pour les femmes

La motivation principale de Sisay est que les femmes devraient toujours se sentir valorisées dans tout ce qu’elles font. Dans un interview accordé à Africa Business Communities Elle révèle que l’idée de concevoir une lingerie adaptée au teint d’une femme est née du fait de vouloir voir sa fille devenir une jeune femme dans un environnement où son teint est souvent sous-représenté. Caressant ainsi l’espoir de voir sa fille de 21 ans grandir dans un monde qui célèbre les femmes de toutes les formes, de toutes les nuances et de toutes les tailles..

Où acheter la lingerie BeingU?

Nous trouvons BeingU en ligne, avec des bureaux au Royaume-Uni et aux États-Unis. Les expéditions sont directement effectués aux clients dans tous les pays où ils reçoivent une commande. 

SiteBeingU

E mail: connect@beingu.me

OuiCare cette application qui met le patient au cœur de l’écosystème médical au Cameroun!

 

                                                                                  Votre univers médical dans votre main

Notre rencontre avec l’entrepreneur de la semaine, nous a une fois de plus mis devant le fait que, entreprendre c’est non seulement la capacité d’avoir foi en soi ; c’est aussi réussir à braver l’impossible pour le cas des jeunes en Afrique. Entreprendre en Afrique surtout francophone, quand on est diplômé des universités, c’est oser déconstruire ce canevas tout tracé qui conduit vers la fonction publique ou les entreprise locales et multinationales.  C’est braver l’interdit, explicite ou non, qui nous barre la route. C’est franchir la limite imposée par soi-même ou par les autres, la loi, les usages, nos croyances, nos peurs, l’insuffisance d’accompagnement…

Emmanuel Assom Neyeng, co-fondateur de Asta, une entreprise spécialisée dans le service à la personne, s’offre en médiateur, anticipant au mieux les besoins des usagers y apportant des réponses efficaces et efficientes.  A 33 ans révolu, notre jeune entrepreneur propose entre autres un produit dédié à la santé par l’application OuiCare.  En quelques clics OuiCare permet  à tout moment, d’interconnecter le patient et le corps hospitalier.

L’application Ouicare

Par exemple, en cas de malaise, le service hospitalier est instantanément au courant de son suivi médical. 

« Cette plateforme a pour particularité de mettre le patient au centre de l’écosystème médical. OuiCare met en relation de façon directe patient, corps médical, pharmacies et assureurs. »

Le regroupement des informations d’un patient permet aussi un archivage facilité et une recherche d’informations rapide ; en quelques clics un médecin peut retrouver une opération effectuée quelques années auparavant et visualiser tous les détails concernant le patient, les médicaments administrés, ses résultats biologiques…  Installer cette application sur  mobile c’est gagner en temps et éviter des fils lors de nos rendez-vous chez le médecin.

Contacts:

 +237 694 27 15 72 
696 28 46 41
679 97 26 87

 asta@asta.cm

Site Web: Asta

Télécharger l’App: OuiCare

Le camerounais Francis Nathan Abiamba (Afran) dompte le tissu jeans

Mis en avant

Triennale di Milano – I’m Blue Panther. Triomphale exposition du camerounais Francis Nathan Abiamba dit Afran ( né en 1987 à Bidjap, dans le sud du Cameroun) et issu de l’Institut de Formation Artistique de Mbalmayo(Centre Cameroun) où il a obtenu un diplôme axé sur le travail de la céramique. Il a travaillé avec certains des artistes camerounais et congolais les plus célèbres. En 2006, il a commencé ses études en art contemporain avec Salvatore Falci, professeur d’arts visuels de l’Académie de Carrara, Bergame.

Sa toute première exposition s’est tenue au Centre Culturel de Bata en Guinée Équatoriale en 2008. Cet événement a été le début de toute une série d’expositions personnelles et collectives à travers le monde notamment au Cameroun, en Guinée Équatoriale, en Espagne et en Italie où il vit actuellement.
Visitez la galerie de Nathan Abiamba.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AFRANART

Akon lance sa propre crypto-monnaie pour aider l’Afrique

Après l’électricité le chanteur américain d’origine sénégalaise mise sur la crypto-monnaie pour le développement de l’Afrique.

 “Je pense que le blockchain et la crypto peuvent être des sauveurs pour l’Afrique de bien des façons parce que ça rend le pouvoir aux gens et ça ramène une sécurité dans le système monétaire tout en permettant aux gens de l’utiliser pour avancer et non de permettre à un gouvernement de faire des choses qui les laissent à terre “, a-t-il déclaré comme le rapporte Page Six.

Pour mettre sur pied sa crypto-monnaie, Akon a su s’entourer. « J’arrive avec les concepts et je laisse les geeks faire le reste », a-t-il ajouté. Il espère en tout cas pouvoir construire « une ville fondée à 100% sur la crypto-monnaie » sur le terrain de plus de 800 hectares que lui a offert le gouvernement sénégalais non loin de Dakar, la capitale.

Comme il l’explique sur le site dédié à son projet Akoin, il souhaite « stimuler le micro-échange et la stabilité financière en Afrique et au-delà » en générant de nouvelles opportunités grâce à sa crypto-monnaie.

On stage at #CannesLions⁠ ⁠

A post shared by AKON (@akon) on

 

20 MInutes

Le Maître Bottier Etienne Tiemi ; c’est 30 ans d’expériences pour une clientèle exigeante

30 ans et pas moins que, le cordonnier et bottier Etienne Tiemi a fait du cuir une seconde peau. Une passion qu’il s’apprête à à faire vivre  dès l’année prochaine aux plus jeunes de la ville de Yaoundé au Cameroun.

Dans son atelier situé à 28 rue de la reine blanche à Paris, aidé d’une machine à coudre de type pilier, d’une machine à roulettes pour la couture de la tige, et d’une bande à finition pour travailler les semelles et les talons, le maître bottier Etienne Tiemi manie le velours, satin, chevreau, crocodile, daim, … une liste non exhaustive de matériaux qu’il adapte avec professionnalisme à la morphologie et la personnalité du client.  Ses créations sont des merveilles, des modèles originaux de souliers de très haute qualité, appréciés par une clientèle très exigeante. 

 

Ce n’ est pas un nom qui fait le soulier.. c’est le soulier qui fait un nom déclare – il

Fort satisfait des expériences que lui procure sa profession, nourrit d’une fierté, doublée d’un bonheur notre bottier lancera dès la saison prochaine sa propre marque de chaussure homme à la portée du consommateur moyen.

Contacts:

Facebook:  Atelier Etienne Tiemi Officiel

Atelier: 28 rue de la reine blanche Paris 

Teléphone: 0033 952244395

Mail: artecuir_paris75@yahoo.com

Site Web: etiennetiemi