Ngozi Okonjo-Iweala devient ce lundi la première femme à la tête de l’OMC

Après le retrait de candidature du ministre sud-coréen du commerce Yoo Myung-hee, Ngozi Okonjo-Iwealo devient ce lundi,  la première femme au monde et la première africaine à diriger l’OMC.

Elle a bénéficié du soutien des membre de l’OMC. Nous parlons du soutien de l’Union Européenne, de la Cine, du Japon et de l’Australie.

 

Il y a environ 17 ans, le Dr Ngozi Okonjo-Iweala occupait tour à tour les postes de ministre des Finances, Premier ministre des Affaires étrangères et, surtout, la première femme à occuper ces postes. Des rôles importants qui remettaient en question le patriarcat nigérian en devenant le plus ancien ministre des Finances et étant la première femme à occuper ces postes sous les mandats du président Olusegun Obasanjo et du président Goodluck Jonathan.

En savoir plus ici