L’art de la peinture maitrisé par les égyptiens il y’a plus de 3400 ans

La palette d’un ancien peintre égyptien d’il y a 3400 ans porte le nom du pharaon Amenhotep III.

Fabriqué à partir d’une seule pièce d’ivoire, cet outil d’artiste comprend six puits de peinture ovales qui contiennent encore des gâteaux de pigments bleus, verts, bruns, jaunes, rouges et noirs. À une extrémité de la palette se trouve également une inscription du pharaon Amenhotep III (vers 1401-1353 avant notre ère) en hiéroglyphes ainsi que l’épithète «bien-aimé de Rê». Le règne d’Amenhotep III fut l’une des périodes les plus prospères de l’Égypte ancienne et remplie de réalisations artistiques et culturelles. Malgré son âge, la conception de la palette de ce peintre ressemble étroitement à de nombreux outils artistiques que nous utilisons aujourd’hui. Les pigments sont toujours conservés dans les six puits ovales.

 

Des milliers d’années avant l’ancien Empire romain, la civilisation nord-africaine de l’Égypte ancienne ouvrait la voie dans les domaines de l’art, de l’architecture et de l’ingénierie. Beaucoup de leurs créations préservées peuvent encore être vues aujourd’hui dans les musées du monde entier. En plus des sculptures, des bijoux et des coiffes, certains objets du quotidien peuvent également être vus. Le Metropolitan Museum of Art possède une magnifique palette de peintre qui remonte à 1390-1352 avant notre ère.