La déesse africaine Oshun

Qui est la déesse Oshun que Beyoncé a interprété aux Grammy Awards 2017?

Déesse africaine du peuple Yoruba dans le panthéon d’êtres divins appelés Orishas. Oshun (Oxun, Osun, Oshoun, Oxum ou Ochun) dans la santeria est la divinité du monde de l’eau, des fleuves, des rivières et des ruisseaux. Elle règne sur les eaux vives des rivières. C’est la déesse des courants changeants et du renouveau qui anime le mouvement des eaux vives de la rivière. Elle peut être invoquée pour plusieurs raisons.

Pourquoi invoque t-on la déesse Oshun?

On invoque Oshun pour appeler le renouveau et les bienfaits des eaux sources de vie sur la terre aride et stérile. Elle accompagne toujours la déesse YEMAYA et habite dans la rivière. Elle incarne l’amour, la beauté, la tendresse et la fertilité. Elle est également associée à la culture et aux arts. Elle est la plus jeune des Orrishas et est messagère entre le royaume du Divin et le monde ordinaire des humains.

Oshun est belle, sympathique, bonne danseuse et adore les festivités. Elle symbolise la coquetterie, la grâce et la sexualité féminine. Elle peut devenir colérique et vindicative. Elle défend beaucoup ses enfants mais elle est aussi très stricte avec eux et très sévère dans ses punitions. Elle a été la femme de Shango .

La déesse du peuple Yoruba

Le peuple Yoruba habite la région occidentale de l’Afrique, plus précisément au Nigeria. Au sein de ce peuple, Oshun est honorée près des rivières et il est cru que, lors de son festival annuel, qu’elle choisit quelques danseuses pour descendre en elle et les « posséder ». Ces femmes deviennent ensuite des consultantes en guérison de leur village.

Oshun apprit la divination par les cauris de Obatala; ce qui justifierait qu’elle soit souvent appelée lors d’un travail oraculaire.  Même si bien des gens croient qu’elle est sans homme, elle fut une des épouses de Shango et l’amis d’Éleggua qui la protège , tout comme sa sœur Oya.  Il est d’ailleurs déconseillé de travailler avec les deux.

Oshun a été emmenée en Amérique et a intégré le panthéon de nouvelles religions découlant des traditions africaines comme le Candomblé du Brésil, la Santeria cubaine.

Comme tous les Orishas, un chiffre, des couleurs, des symboles et des offrandes lui sont associés :

  • Le chiffre 5
  • Le jaune et la couleur ambrée
  • L’or et le bronze
  • Tous les oiseaux (particulièrement le vautour, le paon et le perroquet
  • L’ambre et les cauries
  • Les offrandes de miel, d’hydromel, de vin blanc, d’orange, de sucreries, de citrouille et de parfum.

La personnalité de Oshun

Oshun, comme tous les Orishas, a une personnalité particulière et il faut l’aborder lentement et avec respect.  Un de ses mythes raconte qu’on lui a offert du miel (son offrande préférée) empoisonné.  Il est donc hautement conseillé de goûter au miel avant de lui en offrir pour éviter qu’elle vous ignore. Sa confiance doit être gagnée avant de travailler avec elle.

Pour entrer en contact avec Oshun, rien de mieux qu’un bain spirituel ou une danse extatique! Oshun est le plaisir libre, la célébration de la vie, la joie et la beauté.  Dansez pour elle mais aussi pour vous : pour célébrer votre beauté!

Un second moyen d’entrer en contact avec elle est de faire une promenade près d’une rivière, un ruisseau ou un lac.  Les Orishas sont des manifestations de la nature alors il va de soi que de se rendre dans leur royaume attitré est très favorable.  Paraîtrait-il qu’elle se fait beaucoup ressentir dans les rivières où le courant est fort et l’eau est vive et fraîche. Vous pouvez alors y déposer des cauries en son nom, elle aimera!

Un troisième moyen est de tout simplement demander son aide lors d’une séance de divination.  Elle vous guidera.

 

Oshun est d’une aide efficace et rapide pour les charmes d’amour, d’argent, de fertilité et de protection de la famille. Toutefois, il faut noter que dans la Santeria, on fait appel à Ellegua pour lui demander la permission de contacter Oshun (comme avec tous les Orishas) car il est l’Orisha de la croisée des chemins, le gardien des portes qui nous séparent des divinités. Il est  conseillé d’ailleurs de lire et de se renseigner avant d’approcher un Orisha pour comprendre leur énergie et leur histoire.

Des représentations de la déesse Oshun à Beyoncé

Queen B aux Grammy Awards