Les Twa (pygmées) seraient les véritables pionniers du Néolithique

La première région à avoir accueilli les plus nombreuses grandes civilisations sur terre, désignée comme “Ta Neteru” (Terre des Natoru) par nos Ancêtres, avait d’abord été explorée par les Twa (pygmées) qui sont en réalité, les véritables pionniers du Néolithique, c’est pourquoi Bès la divinité suprême, était un Twa d’origine, venu de l’Afrique centrale et pourquoi il était vénéré non seulement chez les Khanit que chez les Kamit (Nub/Kmt) , mais aussi partout dans le Monde .

* Les Twa sont à juste titre, crédités par divers groupes de savants Afrakan comme les créateurs ultimes et les enseignants de la science, des Mathématiques Fractales, de la Danse, de l’Astronomie etc.. d’être également les responsables de la migration initiale vers le Nord de l’Afrique centrale jusqu’au fleuve Hapi et de faire partie intégrante de la culture et des croyances anciennes de la vallée de l’Hapi.

Ailleurs dans le monde, les soi-disant « lutins » de l’Irlande qui fascinent et alimentent encore leur Folklore, n’étaient autre chose que les Twa, qui ont été massacrés par les catholique «djihadistes » dirigé par Saint Patrick.

À Taïwan il y a un festival annuel dans lequel les Taïwanais ont intégré dans leur ancienne tradition l’obligation d’honorer les « Petits Noirs » qui leur ont enseigné les arts du chant, de la danse, de l’agriculture, de la métallurgie et de la civilisation, auquel cas, ils affronteraient la colère de la malédiction qui leur avait été lancé par le dernier Twa survivant, certains peuvent rire de cette superstition, mais les Asiatiques de l’Est ne jouent, ni ne rigole sur leur obligation de maintenir cette Vérité .

 

Bien que la culture Ba ntu de Keneset et Kemet représente un point culminant technologique dans la culture Afrakan, la technologie n’avait jamais été pour eux, synonyme de civilisation parce que la vraie civilisation, la vraie science de l’harmonie avec le monde de l’homme et celui de la nature, avait d’abord été maîtrisée puis enseignée par les Proto-Twa de l’Afrique Centrale.

Ce ne sont pas les Kushites ni les Kemetiu qui sont les Mères et les Pères de la Civilisation, ce sont d’abord les Twa qui ont enseigné aux êtres humains comment vivre dans la prospérité et la paix pendant plus de 2 millions d’années et les soi-disant Homo-Erectus qui datent de cette période, n’étaient pas une espèce distincte de l’homme, mais une race à part entière lorsque tous les êtres humains étaient encore des Proto-Twa ou des Twa-Papu

Aujourd’hui, le système européen est considéré par certains comme l’une des plus «civilisée», alors que leur système de civilisation est tout simplement insoutenable pour la Nature et ses Habitants, laquelle ne manquera pas de mourir après seulement 2000 ans de pouvoir, ce qui représente un simple clignotement dans le temps par rapport à la durabilité de 2 millions d’années du système Twa.

Il n’y a aucune valeur de la technologie si nous ne sommes pas en harmonie avec le monde et la nature, parce qu’à ce rythme, à terme nous épuiserons bientôt toutes les ressources de notre Mère la Terre donc l’extinction programmée de notre espèce, ainsi la vraie civilisation n’est pas ce que nous faisons, mais d’abord ce que nous conservons, c’est pourquoi le peuple Twa de la forêt tropicale du Kongo reste de nos jours encore, le plus civilisé de tous les Hommes.

Voilà pourquoi les Anciens les vénèraient tant ou pourquoi ils ont documentés la race Twa comme les premiers “Hommes” qui ont civilisé les gens de l’Hapi ainsi que de Sumer, où ils fondèrent les temples d’Annu et pourquoi ils ont été également considérés comme des di-Ngir (divinités) par le peuple Sumeru, qui les ont appelé les Annunaki.

Les habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée sont des descendants directs des colons Twa de l’Océanie, sans être touchés par les mélanges forcés lors des conquêtes extérieure, c’est la raison pour laquelle, il semble que le Proto-Twa devait posséder les mêmes caractéristiques que le Twa moderne et à la fois celles du Twa de la Papouasie.

Le respect pour les Twa a été élevé à travers Bes dans Keneset et Kemet en tant que divinité de la guérison parce qu’ils étaient déjà considérés comme des maîtres-guérisseurs, c’est pour cette raison que ceux qui vivent encore loin de l’occidentalisation, au cœur de la forêt tropicale du Kongo, vivent en moyenne plus de 100 ans, parce qu’ils détiennent une science de la guérison si précise, que l’ont dit, qu’ils peuvent même guérir le sida, les cancers et toutes sortes de maladies incurables .

Donc, sachez mes Frères et Sœurs que les Ba Ntu Khanit et Kamtiu n’ont été que les porte-parole de la civilisation, mais pas les seuls architectes, ce titre appartient d’abord aux Proto-Twa de la forêt pluviale du Kongo, qui sont les Mères et les pères de la civilisation Harmonieuse.

Hotep

– Par Dawidi Uchiwa