La Reine Nyabingi

La légende de la Reine Nyabingi a commencé avec une reine amazone nommée Kitami, qui possédait un tambour sacré et qui gouvernait la région du Sud de l’Ouganda, autrefois connu sous le nom “Mpororo” dont le tambour sera volé par un homme nommé Kamurari qui fondera une dynastie grâce à son pouvoir symbolique, bien que les générations  futures continueront de révérer Kitami comme une Ancêtre puissante

Elle était connue par le titre “Nyabingi”, et parlait au nom de prêtresses oraculaires appelées Mugirwa ou Bagirwa (au pluriel) qui étaient pour la plupart des guérisseuses traditionnelles que Nyabingi avait choisi pour être ses prophètesses, lesquelles étaient généralement cachées derrière des rideaux voilées et qui pouvaient entrées dans des états paranormaux avec des «mouvements tremblants stylisés» en prophétisant dans un langage ésotérique avec des voix aiguës, lors de dialogues avec Nyabingi ou pour parler en son nom

Les voyageurs étrangers des régions frontalières de l’Ouganda / Rwanda avaient entendu parler de ces Saintes Femmes comme par exemple l’explorateur Stanley qui avait reçu des rapports à propos de cette Nyabingi, impératrice du Ruanda bien que les femmes ne gouvernaient pas officiellement dans la cour Ruandan,

En 1891, Emin Pacha a également écrit à propos de Mpororo; que cette Femme puissante n’avait jamais été vue et qu’elle était juste une voix derrière un rideau de tissu d’écorce, avec la réputation d’être une grande magicienne laquelle était parfois transportée sur une sorte de civière comme une Reine .

Il y avait cependant, plus d’une Nyabingi dont la Nyabingi nommée Muhumusa apparaîtra dans les années 1900 comme une Reine-Mère Rwandaise veuve qui avait fui en Ndorwa avec son fils, l’héritier déchu du trône pour devenir une chefffe dans ce qui est maintenant le Sud-ouest de l’Ouganda, parce qu’elle avait refusé de reconnaître l’usurpateur mwame Musinga, qui s’était allié avec les colons Allemands .

 

En 1911 Muhumusa avait proclamé qu’elle chasserait les Européens et que les balles des Wazungu se tourneront vers l’eau plutôt que se retourner contre elle, ce faisant elle souleva une résistance militaire qui malheureusement sera éradiquée en quelques mois, cependant les colons envahisseurs la considéraient comme une telle menace politique qu’elle passa tout le reste de sa vie en détention, d’abord par les Allemands, puis par les colons anglais, à la demande des Britanniques (1912-1945).

Muhumusa fut la première d’une lignée de prêtresses-reines rebelles luttant contre la domination coloniale au nom des Nyabingi ” c’est pourquoi les Britanniques ont réussi à créer une «loi sur la sorcellerie” de 1912, en réponse directe à l’efficacité politique de ce mouvement de résistance fondé sur la Spiritualité .

Après plusieurs autres soulèvements réprimés, la dimension politique des prêtresses Bagirwa disparaîtra progressivement en même temps que la culture de guérison sous-jacente tandis que les missionnaires commenceront à faire des progrès dans la conversion au christianisme, ce qui apportera un grand changement dans les dimensions Politiques

Bien que le mouvement Nyabingi ait été réprimée dans les années 1930 en Afrique orientale, il a inspiré les rastafariens en Jamaïque, qui ont été très sensibles à l’histoire de cette région en raison de leur allégeance au roi d’Ethiopie, c’est pourquoi ils ont adopté la Reine Nyabingi comme un esprit de Libération dont la Puissance permettrait de surmonter l’Oppression et aujourd’hui l’Ordre de Nyabingi est devenu une pierre culturelle importante, c’est la raison pour laquelle les tambours et les chants Nyabingi ont pris le sens de surmonter l’Oppresseur et de détruire ceux qui ont commis l’Injustice.

source: Max Dashu

Hotep