L’HISTOIRE DU ROYAUME GONDI, CAPITALE DJAKA

 Pendant l’occupation et le génocide du peuple GONDI par la France, l’histoire du royaume GONDI capitale DJAKA a toujours été confondue avec l’histoire de France. C’est ainsi que le territoire GONDI a été baptisé la France, la France libre, la France de l’Afrique équatoriale, la république française au Kongo capitale Paris, Libreville, Brazzaville et Pointe-Noire.
    Le gouvernement collaborationniste de Mr Dénis Sassou Nguesso avait exigé de Sa Majesté le Roi DJAKA 1er , des données historiques pertinentes et suffisantes : Lettres n° 2493 et n° 2489 prouvant le Génocide GONDI perpétré pendant l’occupation française de 1872 à nos jours donc 2015.
    Sa Majesté le Roi DJAKA 1er va mettre fin au débat sur le changement ou non de la Constitution du 20 Janvier 2002, qui semble-t-il a donné naissance à la république française au Kongo proclamée le 28 Novembre 1958.

 

                                              
I- La République française au Kongo capitale Paris, Libreville, Brazzaville et Pointe Noire:
      Dans l’histoire de la république française, chaque fois qu’il a fallu rédiger une nouvelle Constitution, c’est l’Assemblée constituante élue par le peuple qui en a été chargée. C’était le cas en 1789, en 1792, en 1848, en 1870-75, en 1946. La seule exception est la Constitution actuelle, celle du 4 Octobre 1958, qui a donné lieu à la proclamation de la Ve République française le 28 Novembre 1958, avec des pays africains comme la Mauritanie, le Tchad, le Gabon et la France au Kongo. Cette Constitution française du 4 Octobre 1958 a été rédigée par seulement quelques “Experts” désignés par le Général de Gaulle.
    A- Naissance de la première république française: la révolution de 1789:
          Les Etats généraux convoqués en Mai 1789 se proclament dès le mois de Juin 1789:  Assemblée nationale constituante.
    En Août 1789: une déclaration des Droits de l’homme est publiée.
La première république française est proclamée le 21 Septembre 1792 jusqu’en 1804.
    B- Naissance de la seconde république française : 1848 -1851:          les journées de Février 1848 fondent la IIe République française.
     C- Naissance de la IIIe République française :1870- 1940
  La IIIe république française est proclamée le 4 Septembre 1870, après la défaite de l’empire français lors de la guerre Franco-Allemande, la IIIe république est proclamée.
                 1- Monsieur Adolphe Thiers, Chef d’Etat de la France: 1871-1873:
                  -De Brazza, quitte son pays l’Italie pour venir faire le djihad en France. Il est admis à l’âge de 16 ans à l’Ecole navale de Brest. En Juin 1872, il sort avec le grade d’Aspirant de Marine. Au temps de sa jeunesse, l’Italie réalisait son unité: à l’achèvement de l’unité italienne voulue ardemment par tous les patriotes s’opposait une dernière résistance, celle du Pape de Rome acharné à défendre son pouvoir politique sur les “Etats de l’Eglise” et qui n’hésita pas, à maintes reprises, à faire appel contre le peuple romain, contre les patriotes italiens, aux canons et aux fusils de Louis-Napoléon Bonaparte, prince-président, puis Empereur des français. La famille de Brazza, comme la plus grande partie de l’aristocratie romaine avait pris parti contre le libéralisme et l’idéal national, pour le maintien de l’absolutisme et du pouvoir pontifical.
  Les troupes françaises défendaient alors Rome contre les Italiens. Reniant sa patrie, Brazza préféra s’exiler: il fut reçu à l’école navale en France, à titre étranger, refusant toujours de se dire italien, mais se déclarant”sujet du Saint Père”
Ceci par réflexe de classe et sans le moindre motif religieux car Brazza n’était pas croyant.Il fit, avec le grade d’Aspirant, la guerre de 1870-1871 contre ses propres parents romains et italiens.
Puis, servant toujours à titre étranger, il s’embarque sur la “Jeanne d’Arc” et avec la compagnie de débarquement du navire, il participe à l’atroce répression de l’insurrection de Kabylie en Algérie en 1871.
En 1872, attaché à la station navale de l’Atlantique Sud et il s’installe dans le royaume GONDI capitale DJAKA. Il participe à la traite négrière au marché de Lopé au Bas Ogooué pour alimenter le camp d’Extermination et de concentration de Mbirou-DJAKA.

 

En savoir plus iICI