Londy Ngcobo, première femme experte en ouvrages maritimes et portuaires en Afrique

Dans un contexte d’augmentation du trafic maritime international, d’évolution climatique et d’épuisement programmé des ressources fossiles énergétiques Londy Ngcobo, officier international de navigation maritime et défenseur maritime, se démarque devenant la première femme Dredge Master en Afrique.

«Je suis reconnaissante d’avoir fait l’histoire… d’avoir rendu ma famille fière; mes enfants seront fiers de moi un jour quand ils pourront comprendre», a-t-elle déclaré à Tabloid Media .

Elle se positionne comme une référence, au niveau national et international pour :

  1. Manager les activités portuaires, du trafic portuaire à la maintenance des installations
  2. Participer à la conception des différents ouvrages et structures maritimes
  3. Développer des projets éoliens et énergies renouvelables en mer
  4. Réaliser des complexes portuaires aux exigences multidisciplinaires dans une logique de maîtrise de l’impact environnemental
  5. Participer à la protection et l’aménagement du littoral

Pionnière dans une industrie dominée par les hommes, elle s’engage au déverrouillage de l’économie bleue de l’Afrique. Une initiative qui rejoint l’Agenda 2063 de l’Union africaine convaincue que, l’économie océanique ou bleue constitue « l’avenir de l’Afrique ».

Son histoire

Appelée la « sirène noire », Ngoko a fréquenté un lycée à Durban, en Afrique du Sud. Elle est ensuite allée à l’Université de technologie de Durban. « Les études maritimes étaient mon seul choix, j’étais déterminée à faire en sorte que cela fonctionne contre toute attente », a-t-elle déclaré.

Elle a été acceptée dans un programme de cadetship par la compagnie maritime Maersk Group et s’est rapidement qualifiée comme officier de pont, servant à bord de navires de toutes tailles et naviguant sur les eaux internationales.

Elle s’est ensuite qualifiée pour son deuxième permis en tant que capitaine sur les navires des opérations portuaires, devenant ainsi la première femme capitaine de drague en Afrique. Son rôle exige qu’elle travaille sur des dragues, des navires qui retirent les sédiments et les débris du fond des lacs, des rivières, des ports et d’autres plans d’eau.

 

Pendant plus de 12 ans, Ngcobo a étudié et suivi une formation avancée sur le dragage aux Pays – Bas et a accumulé des expériences dans la marine marchande internationale. Elle est actuellement responsable de la conformité maritime pour Transnet National Ports Authority.

«L’obtention du Dredge Master me semblait surréaliste, c’est un titre que je n’aurais jamais pensé posséder parce qu’il n’existait évidemment pas. Ce n’était même pas mon objectif de détenir ce titre, la formation est arrivée au bon moment et il se trouve que j’y étais la seule femme en ce moment -là».

Elle a été récompensée par le premier ministre de Durban en 2014 et, à 28 ans, elle occupait déjà un siège de direction. En 2017, elle a obtenu le prix de la meilleure innovation pour l’introduction de normes de conformité internationales. Elle est lauréate du Black Excellence Awards pour Leading Women In Scarce Skills.

Selon son profil , elle sert divers conseils commerciaux maritimes et organisations influentes au sein des femmes, des jeunes et des sphères de leadership assurant le développement continu des professions maritimes africaines à travers le plaidoyer, l’éducation et la sensibilisation ainsi que le renforcement de la compétitivité et du potentiel de création d’emplois pour les Africains.

En tant que mère et épouse, elle encourage les mamans et leur fournit des outils pour réussir les défis de la vie grâce aux avantages et aux malheurs de la maternité à la travers son organisation connue sous le nom de « Mamas Escape Club ».

Pour l’autonomisation des femmes et des jeunes, elle se mobilise pour la fourniture d’outils durables afin que les femmes s’épanouissent tout en encourageant les jeunes à sortir des sentiers battus. 

Grâce à la prise de parole en public à TEDx Talk, Forbes Women Africa et diverses plateformes médiatiques, Londy impacte sur de nombreuses vies en inculquant une pensée et une agilité mondiales audacieuses.

« Je veux simplement donner une chance à la vie, non seulement pour survivre, mais aussi pour prospérer et le faire avec passion et compassion, certains avec humour et style. Si mon propre voyage motive la personne suivante, alors la vie en vaut la peine », a-t-elle noté.

 

En savoir plus sur

Package africain pour des économies océaniques résilientes au climat

Promouvoir l’économie bleue / océanique en Afrique

Dans la vidéo ci-dessous, elle partage l’histoire derrière son voyage et la responsabilité qui vient d’être un brise-barrière.