Quelques solutions digitales en Afrique pour contrer le COVID-19

Alors que le COVID-19 continue de se répandre dans le monde, il semble accélérer La transition digitale en Afrique qui jusqu’alors était à la traine. Les entrepreneurs conscients de l’impact au quotidien, proposent des solutions aussi innovantes les unes les autres. Dans cet article, nous vous présentons quelques solutions proposées pour la gestion de cette pandémie ; les pays africains ont adopté la résilience opérationnelle comme mot d’ordre pour survivre à cette nouvelle réalité.

Nigéria

Paga

Compte tenu des risques liés à la manipulation d’espèces pendant la pandémie, Paga facilite et coûte moins cher aux consommateurs d’utiliser leur plateforme de paiement numérique. Le prêteur d’argent mobile a ajusté ses frais pour les paiements marchands en magasin et les transferts d’argent. Les commerçants peuvent économiser sur les frais de transaction en acceptant les paiements avec Paga sans encourir de frais supplémentaires.

Les clients peuvent envoyer de l’argent gratuitement lorsqu’ils utilisent le numéro de téléphone ou l’adresse e-mail du destinataire au lieu d’un compte bancaire. Ceux qui souhaitent encore envoyer sur un compte bancaire peuvent bénéficier de transferts d’argent gratuits pour des montants inférieurs à 5 000 N $ (13 USD).

Hotels.ng

La plateforme de réservation d’hôtels nigériane Hotels.ng s’est associée à plusieurs hôtels du pays pour lancer et proposer des centres d’isolation à petits prix aux malades. Ainsi, en contactant le site, ces derniers pourront bénéficier d’un isolement de deux semaines à prix réduits et par conséquent s’éloigner de leur entourage et éviter la propagation du virus.

Burkina-Faso

DiagnoseMe

Adama Sy Traoré, ingénieur de formation propose DiagnoseMe, une application d’autodiagnostic et de prévention du Covid-19. Son objectif est d’aider son pays, deuxième le plus atteint par le virus en Afrique subsaharienne, dans la lutte contre le Coronavirus, en évitant la saturation des structures de santé et en aidant à la prise en charge des cas suspects.

Mondjossi                   

Mondjossi est une plateforme créée en appui au centre d’appel officiel 3535. L’idée est de désengorger ce centre avec une application qui met en contact personnel soignant et populations. Ces dernières peuvent être géo-localisées, se faire suivre, conseiller et référer aux centres de soins si nécessaire. Elle fournit des statistiques par zone.

Mali

FAMIB

FAMIB (centre d’innovation de recherche technologique et d’industrie créative) propose gratuitement des solutions de télétravail pour toute la durée du Covid-19. Le logiciel de gestion permet à toute entreprise de gérer à distance l’ensemble des démarches allant du suivi commercial à la facturation en ligne. Toutes les fonctions de l’entreprises ou des services deviennent accessibles partout. Gestion des tâches quotidiennes, travail collaboratif à distance, envoi de fichiers volumineux… Une sélection d’outils pratiques pour aider à l’organisation du télétravail.

ZIMBLIN concue par  DONIFAB, c’est une application mobile qui sensibilise en bambara par des messages vocaux sur le coronavirus. Elle fournit aux utilisateurs des statistiques sur l’état de propagation du virus, donne des recommandations et consignes sanitaires pour éliminer le risque.

Kenya

Safaricom

En étroite collaboration avec le gouvernement kenyan, le leader des télécommunications , Safaricom, a lancé plusieurs initiatives pour soutenir ses clients à travers le Kenya en facilitant les paiements numériques sans interruption au moment où les gens en ont le plus besoin. En mars, Safaricom a annoncé que toutes les transitions sous KSh 1000 (9 $ USD) seraient gratuites et a renoncé aux frais pour les paiements effectués à tous les hôpitaux et dispensaires du Kenya pendant 90 jours. Alors que de plus en plus de Kenyans se tournent vers le travail à domicile, Safaricom a également doublé la bande passante offerte à ses clients Home Fiber sans frais supplémentaires pendant 90 jours.

Au Kenya,  CoviDash est un consortium de l’Université de Nairobi, de la Washington Statement University et de Qhala pour modéliser la propagation du COVID19 et son impact sur les soins de santé et sur l’économie. Il utilise des données spatiales de santé, de mobilité et de population. Les produits alimentent directement le ministère de la santé. Il a été créé le 15 mars dernier.

Upande

Répertorier les lits de soins intensifs dans les hôpitaux kenyans, c’est la mission de Upande, une entreprise sociale privée enregistrée au Kenya. Fondée pour fournir des services Internet, de cartographie Web et de systèmes d’information géographique (SIG) à une variété de clients, elle utilise depuis le 4 avril, des données provenant de la Fédération des soins de santé du Kenya, pour visualiser le nombre de lits d’hôpitaux disponibles au Kenya.

GeoPoll

Lancé le 18 mars 2010, GeoPoll, un fournisseur d’informations basé sur le mobile, a publié un rapport gratuit sur le Coronavirus. Ce premier rapport comprend des données provenant de populations d’Afrique du Sud, du Kenya et du Nigeria. Il envisage de mener d’autres études dans les semaines à venir.

Fraym

Fraym Données géospatiales pour la prévention et la réponse aux crises COVID-19 est un portail web lancé le 27 mars dernier. Il fournit des données géospatiales hyperlocales dans la lutte contre la pandémie mondiale. Avec des données maillées qui peuvent fournir des informations sur les personnes jusqu’à une résolution d’un kilomètre carré, Fraym fournit des informations sur les facteurs de risque et de transmission tels que la densité de population, la taille des ménages, les populations âgées, la prévalence du tabagisme, la déperdition d’enfants et les pratiques de lavage des mains. Ces données couvrent divers pays comme le Kenya, le Rwanda, le Sénégal, le Pakistan et le Guatemala

Cameroun

OuiCare

Face à COVID-19, OuiCare a adapté son modèle pour offrir aux utilisateurs un accès en temps réel à l’état de la pandémie afin de freiner la propagation de la maladie. OuiCare fournit également un forum de sensibilisation permettant aux utilisateurs de poser des questions sur COVID-19 et de recevoir des réponses de professionnels de la santé. Dans une récente interview accordée à l’ Afrique Perturber, co-fondateur Emmanuel Assom Neyeng declarait que la société développe un module de téléconsultation pour permettre aux gens de rester à la maison, recevoir des consultations, et le détail de leurs symptômes.

WeCareUp

Cédric Atangana, ingénieur en robotique et intelligence artificielle de PDG de WeCashUp et son équipe proposent une une plateforme permettant de réaliser soi-même un pré-diagnostic en moins d’une minute. « En moins d’une minute, vous pourrez établir un premier pré-diagnostic et être pris en charge rapidement par le centre hospitalier le plus proche de chez vous et, nous l’espérons, très vite en Afrique et dans le reste du monde », confieCédric Atangana

. L’objectif est de traiter les patients en un temps record par ordre de priorité et de désengorger les files d’attente les formations sanitaires.

Afrique du Sud

Africa Check

Fondée en 2012, Africa Check est la première organisation indépendante de vérification des faits en Afrique. L’organisation à but non lucratif promeut la précision dans le débat public et les médias en Afrique. Africa Check est actuellement occupé à vérifier les messages viraux WhatsApp, les publications Facebook, les tweets et les articles de presse pour lutter contre la désinformation sur les coronavirus en Afrique. Ces vérifications des faits peuvent être regroupées en six grandes catégories: les remèdes et la prévention, les canulars, les vidéos et les images manipulées ou hors contexte, les théories et les prévisions du complot, l’étrange et le bizarre, les choses qui sont réellement vraies, ainsi que les audio et les podcasts.

Epione

Epione, une plate-forme de soins de santé en ligne reliant les médecins et les patients, a lancé un vérificateur de symptômes de présélection en ligne qui connecte les parties prenantes du secteur des soins de santé, permettant un parcours fluide des patients. L’application permet aux patients de surveiller l’évolution de leurs symptômes et les invite à consulter un médecin le cas échéant. Les patients ont la possibilité de sélectionner un médecin pour le dépistage et un journal de cas numérique suit leurs progrès et leurs antécédents médicaux.

SweepSouth

SweepSouth , une société de services de nettoyage qui connecte les clients aux nettoyeurs domestiques à la demande via une plateforme de réservation en ligne, a lancé son «Fonds SweepStar COVID-19». L’Afrique du Sud étant actuellement bloquée , le Fonds SweepStar paiera des milliers de nettoyeurs qui utilisent sa plate-forme jusqu’à R450 (USD 25 $) par semaine pendant les trois prochains mois pour aider à couvrir le coût de leurs produits essentiels.

La société a déjà levé plus de 7,1 millions de rands (394 000 $ US), avec plus de 6 millions de rands (333 000 $ US) en soutien de la Fondation Michael & Susan Dell.

Zindi

Zindi, la plateforme qui réunit des milliers de Data scientists, s’est alliée avec l’Artificial Intelligence for Development Africa pour lancer un nouveau défi sur la création d’une solution à même de prédire l’évolution du Coronavirus dans le monde à partir des prochains mois. Ce, afin d’appuyer les communautés mondiale dans une meilleure compréhension du virus.

TOGO

Start-up Semoa

La Start-up Semoa du jeune Togolais Edem Adjamagbo a lancé au profit de la communauté togolaise, un assistant WhatsApp. Baptisé “dédé” répond aux questions sur le COVID-19. Il aide aussi à passer un test en ligne, renseigne sur les symptômes et les gestes barrières et aide à localiser les pharmacies. “Dédé” aide également à distinguer les fake news liées au Covid-19.

Innov Care 

Lancée en juin 2018, l’application Innov Care a des fonctionnalités plus que jamais adaptées à la lutte contre le Covid-19. L’appli géolocalise tous les centres de santé du Togo, renseigne sur les pharmacies et leur distance par rapport à la position de l’internaute. Avec la pandémie, la rubrique “Info santé” envoie aux abonnées des informations sur le virus. Elle travaille à étiqueter spécialement les centres recommandés pour la prise en charge du Covid-19. En partenariat avec l’opérateur Atlantic Telecom, les abonnées peuvent utiliser l’application même sans data sur le réseau Moov-Togo. Elle enregistre déjà plus de 20 000 téléchargements au Togo. Pour la distanciation sociale, Innov Care a débuté l’implémentation d’une rubrique “Achat de produits pharmaceutiques à distance”, intégrant le paiement et la livraison.

Energy Generation

Energy Generation est une organisation panafricaine basée au Togo et au Ghana qui encourage les jeunes africains à relever les défis les plus pressants de leur génération (dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, de la santé…) à travers l’entreprenariat et à la technologie. Inspirée par d’autres initiatives dans le monde, Energy Generation dévoile son projet Covid-19 3D-Print, qui vise à rassembler en un endroit, les connaissances autour des solutions d’impression 3D adaptées à un contexte africain, allant de la conception technique aux défis d’approvisionnement et de logistique. Dans cette optique, l’organisation organise un hackathon 100% digital, du 1er au 3 mai 2020.

Kenya

Eneza Education

Eneza Education, basée au Kenya, propose un programme abordable et accrédité par le gouvernement, conçu et affiné pour les téléphones portables. Pour soutenir les enfants non scolarisés en raison de COVID-19, Eneza s’assure que les élèves du primaire et du secondaire pourront accéder gratuitement aux leçons de révision, aux documents de révision ainsi qu’à Wikipedia pour les aider à suivre leurs études pendant le COVID-19 épidémie. De plus, ils peuvent utiliser la fonction «Demandez à un enseignant» d’Eneza pour poser des questions et recevoir des réponses des enseignants en temps quasi réel. La société s’est associée à Safaricom pour fournir gratuitement tous les contenus de sa plateforme Shupavu291 à tous les apprenants du 2 avril 2020 au 31 mai 2020.

Tanzanie

Ubongo

Ubongo , une plateforme de contenu éducatif tanzanien pour les enfants de 3 à 14 ans, soutenue par Omidyar , propose sa bibliothèque de contenus ludo-éducatifs TV et radio ainsi que des annonces de service public et des vidéos éducatives pour soutenir la santé et l’hygiène – gratuitement pour tous les diffuseurs et partenaires qui peut le partager avec les communautés dans le besoin.

Lancée par la productrice de médias Nisha Ligon en 2013, l’association à but non lucratif éduque les enfants en exploitant la technologie commune à la plupart des familles africaines – radio, télévision, mobile et livres de poche – pour offrir du contenu éducatif en langue locale.

Ce mois-ci, la société a également lancé sa plate-forme Ubongo Toolkits, une grande bibliothèque de matériels d’apprentissage précoce de qualité africaine et de ressources éducatives pour les enfants âgés de 0 à 14 ans, couvrant divers sujets tels que la numératie précoce, la pré-alphabétisation et les compétences sociales et émotionnelles. à l’ingénierie, la science et la technologie. Ces documents sont actuellement disponibles en kiswahili et en anglais, et la production des versions en kinyarwanda, haoussa, kikuyu, luo et chichewa est en cours.

Cote d’ivoire 

Anti-Fake News 

La Cellule Anti-Fake News a été mise sur pied pour faciliter la lutte contre la maladie du coronavirus, par la riposte contre les fausses informations sur les réseaux sociaux (WhatsApp, Facebook, etc.). C’est une initiative citoyenne de l’Ivoirien Tairu Kaberu, invitant les internautes à partager l’information de façon raisonnée et responsable. En outre, elle leur présente d’autres stratégies visant à limiter la présence d’informations erronées dans un texte telles que : corriger les erreurs rencontrées lors de la lecture d’un texte ; réfuter les informations fausses par la présentation de « faits » véridiques et les répéter ; avertir les autres usagers lorsqu’une information est fausse ; mettre en avant le caractère ridicule de certaines informations ; réfléchir avant de directement croire au contenu d’une information. Pour y parvenir, la cellule Anti Fake News compte sur une équipe de bénévoles composés de trackers, d’analystes, d’infographistes, de traducteurs et de diffuseurs.

Etudesk

C’est une startup ivoirienne spécialisée dans la conception de technologies et de modules de formation destinés à l’éducation. Face à la crise de Covid-19, cette jeune pousse issue de la promotion 2018 de la Fondation Jeunesse Numérique, met sa plateforme de e-learning gratuitement à la disposition des écoles, universités et grandes écoles en Afrique, et son expertise en ingénierie pédagogique afin de les aider à opérer, en moins d’une semaine, une transition numérique vers les cours en ligne. A ce jour, plus de 14 établissements bénéficient de cet accompagnement en Côte d’Ivoire.

Anticoro 

Un collectif de 10 start-ups a mis sur pieds une solution digitale pour lutter contre le COVID-19, appuyé par les autorités gouvernementales. L’application Anticoro regroupe plusieurs volets, dont un volet “sécurité sanitaire” qui permet notamment aux malades potentiels d’entrer les informations sur leurs symptômes, via un questionnaire à choix multiples et de géolocaliser les utilisateurs considérés comme étant à risques. D’autres fonctionnalités sont disponibles, comme la géolocalisation des centres d’approvisionnement et de produits de première nécessité. La solution comporte aussi un volet éducatif afin d’assurer la continuité pédagogique en cette période de crise.

WeFly Agri, Investiv et Côte d’Ivoire Drone

Appelés à contribuer à l’effort de guerre contre le coronavirus, Côte d’Ivoire Drone, WeFly Agri et Investiv, les leaders du secteur des drones proposent gracieusement des solutions aux autorités d’Abidjan. Réunis au sein de la fondation baptisée «Saved By Tech», ces entreprises ont mis au point trois prototypes de drones dotés chacun d’une mission spécifique.

 

Le premier prototype, équipé d’un mégaphone, d’une vision infrarouge et d’un projecteur de lumière, est destiné à la sensibilisation des populations dans les espaces publics avec la diffusion, en français ou en langues locales, de messages préenregistrés ou en direct. Le deuxième, avec sa caméra thermique embarquée, est capable de faire des prises de température aériennes en temps réel. Le dernier est équipé en vue de transporter une vingtaine de litres de solution liquide pour pulvériser et désinfecter une zone de plus de sept hectares en une journée.

Tunisie 

Robot P-Guard : le robot policier dans les rues

C’est une démarche inédite en Afrique. Depuis le 22 mars, un robot sillonne les rues de Tunis pour appeler la population à respecter le confinement imposé afin de ralentir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Repéré à plusieurs reprises par des Tunisiens dans divers quartiers de la capitale, le robot P-Guard invite les gens à “respecter la loi et de l’appliquer, et de ne pas quitter les maisons pour limiter la propagation (du virus) et pour préserver les vies humaines”. Produit en Tunisie depuis 2015 et vendu surtout à des entreprises à l’étranger, ce robot P-Guard spécialisé dans la sécurisation de locaux a été créé par un universitaire tunisien en robotique, Anis Sahbani, fondateur de l’entreprise Enova Robotics basée à Sousse (est).

Contrôle à distance

D’une valeur de 100.000 à 130.000 euros, le robot P-Guard – dont un nombre non précisé a été offert au ministère de l’Intérieur – possède une intelligence artificielle qui le rend “complètement autonome”, mais il peut aussi être opéré à distance. Equipé d’une caméra thermique, ce robot peut mesurer la température corporelle et possède un système d’évitement d’obstacles basé sur la télémétrie laser.

RDC

MaxiCash 

MaxiCash est une solution de paiement électronique développée par une fintech congolaise pour les individus et les entreprises. Dans cette période sanitaire invitant au paiement sans contact, Visa MaxiCash est à la disposition des populations de Kinshasa durant les jours de confinement. Elles peuvent l’utiliser pour acheter en ligne ou transférer des fonds, au lieu de faire des transactions en espèces. Le promoteur et directeur général Ruddy Mukwamu est membre de Congo Business Network, le réseau d’affaires international des entrepreneurs congolais qui a comme mission de connecter les entrepreneurs pour contribuer au développement de la RDC.

Cap – Vert

Dans l’archipel, une base de données regroupant toutes les solutions développées par les startups locales vient d’être lancée pour lutter contre l’expansion du virus. La plateforme permet ainsi aux habitants de s’orienter sur divers sites web qui proposent des solutions pratiques dans divers domaines, éducation, transports, information, achats en ligne, santé… Elle permet notamment aux utilisateurs de trouver l’application pour passer les commandes de première nécessité, se mettre en rapport avec la mairie, demander l’aide de la municipalité, régler les factures urgentes, etc.

Algérie

FAHHS

Grâce au soutien du ministère de la santé algérien, l’équipe d’ingénierie et de data analyste de BRENCO a mis au point « FAHS », une solution  de gestion des situations de pandémie et d’épidémie afin de contribuer à la lutte contre le Coronavirus. Il s’agit d’une application web et mobile utile à toutes les parties prenantes intervenant dans la chaîne de cette crise sanitaire inédite. Dans un premier temps, les citoyens peuvent bénéficier d’une sensibilisation et des explications sur les gestes barrières, connaître la démarche de pré-diagnostic et avoir accès aux informations fiables pour éviter la propagation des fakenews. Le corps médical pourra ensuite signaler l’état de santé d’un patient diagnostiqué pour de possibles symptômes du Covid-19, de renseigner directement la data dans le formulaire déjà dématérialisé et de le transmettre en temps réel au service central concerné. A terme, l’application est prévue pour s’étendre à toute l’Afrique.

Maroc

HanoutApp

A Casablanca, HanoutApp permet aux petits commerçant (Hanout) de communiquer avec leurs clients en leur proposant leur produit sur la plateforme. Le client peut donc acheter sans se déplacer et se faire livrer par son Hanout de proximité. L’application est d’ores et déjà disponible et téléchargeable.

Tchad

Digital PLUS

La start-up Digital PLUS, en partenariat avec d’autre association de jeunes, vient de développer une plateforme pour contrer la propagation de la maladie. L’objectif est d’offrir la télé-consultation au public à travers les médecins volontaires inscrits sur la plateforme et de donner des informations exactes sur le Covid-19 au Tchad. L’outil est d’autant plus important que, dans ce contexte trouble, les fake news se multiplient à une grande vitesse sur les réseaux sociaux et Internet. Appelée Covid19 – Tchad, la solution en question donne des conseils sanitaires par audio et vidéo et relaie les mesures prises par le gouvernement. Les données cartographiques s’affichent sur les cas guéris et les décès.

Rwanda

La bibliothèque publique de Kigali a décidé de desservir le public gratuitement via le digital pendant deux semaines. La bibliothèque compte déjà plus de 6000 utilisateurs actifs. Ils pourront désormais accéder gratuitement aux livres électroniques. L’institut public qui dispose d’environ 19 000 livres physiques et 30 000 livres numériques a préalablement mis à disposition des informations d’accès pour le public y compris les non abonnés. Tous pourront s’en servir depuis un téléphone portable ou un ordinateur.