La déité Oya est la gardienne des femmes, qu’elle protège de l’oppression.

En Afrique, Oya ou encore Oya-Yansan est la déesse des tempêtes et du tonnerre qui a pour époux le dieu de la foudre. Oyà Yansà est la déesse des grands contrastes. C’est la blancheur de l’éclair dans la nuit obscure, mais c’est également la délicate déesse des fleurs dans un monde de violence.

La déesse du changement
En Afrique tout comme au Brésil ou encore à Cuba, elle est considérée comme la déité du changement. Oya apporte la pluie, porteuse de vie, elle se fait gardienne des femmes, qu’elle protège de l’oppression. Les femmes font appel à elle quand elles ont des difficultés à résoudre.

Épouse et mère dévouée, c’est elle aussi qui est chargée de mener les âmes au Royaume des Morts : elle peut aussi les invoquer à volonté pour leur demander de combattre en son nom. Et comme si ce n’était pas assez, c’est elle qui est priée lors de la création des poupées vaudou !
Elle personnifie la force du changement fondé sur la révélation, et elle coupe court à la stagnation. Elle est souvent représentée tenant une flamme.

La guerrière Oya épouse de Shango

 

Nous retrouvons son histoire tant dans le Vaudou que dans la Santeria débutée aux abords de la rivière Niger lorsque Shango, un roi d’Afrique de l’Ouest, vit sortir de l’eau un buffle qui se transforma en femme. Il s’agissait de la déesse Oya, qu’il maria, et ensemble ils conquirent royaume après royaume, au point que Shango s’éleva lui-même au rang de divinité. Selon les mythes, Oya ne reste pas dans l’ombre lors des batailles. C’est une déesse guerrière qui connaît bien les chevaux. Elle est aussi la déesse du fleuve Niger. Oya contrôle le vent et le feu et soulève les ouragans. Oya est aussi la patronne de la justice et de la mémoire, usant de sa machette comme d’une épée de vérité, elle révèle l’essence cachée de toute question qu’on lui présente.
Au moment de se battre, il lui pousse une barbe et la belle crache des boules de feu. Comme elle contrôle la foudre, des éclairs s’échappent de ses doigts et ses cheveux. Elle serait même capable de provoquer des inondations et des ouragans !