8 femmes noires qui ont bousculé les codes de beauté en 2019

Lorsque les concours de beauté voyaient le jour vers 1920,  les femmes noires n’avaient pas le droit d’y participer. Même quand les organisations ont commencé à changer les règles de façon à inclure  les femmes de toutes races, il a fallu attendre les années 1950 pour que les femmes noires soient  présentes lors de ces compétitions.

 Ce n’est qu’en 1977 que Janelle Commissiong est élue Miss lors d’un concours international  la première Miss Univers noire. Vanessa Williams quant-à elle, devient la première Miss America noire en 1983 et Carole Anne-Marie Gist , la première candidate noire Miss USA, a été couronnée en 1990. L’année suivante, Janel Bishop est devenue la première noire. Miss Teen USA.

Si certains mouvements tel Times Up  et Me Too dénoncent les concours de beauté ,  la rentable de cette activité pourrait justifier la nouvelle approche orientée vers un public moins averti sur les combats pour la defense des droits des femmes.

Cette année s’est cloturée par le couronement de plusieurs femmes noires dont l’intelligence et la beauté ont su convaincre les jurys.

1- Khadidja Ben Hamou, Miss Algérie 

Peau foncée, cheveux frisés,  Khadidja Ben Hamou avant son éléction a été couronnée Miss Adrar 2018. Elle est hôtesse d’accueil dans un restaurant d’Alger. Et couronnée Miss Algérie en janvier à Alger.

Avant elle, aucune candidate du sud algérien n’avait jamais remporté les faveurs du jury. Historique, donc, pour ce concours, interrompu pendant dix ans et relancé en 2013.

Une élection teintée de sexisme et de racisme auxquelles la concernée a elle-même répondu à ses détracteurs lors d’une interview sur un plateau de télévision.

“Je ne regarde pas les réseaux sociaux. Que Dieu montre le chemin à ceux qui me critiquent et préserve ceux qui m’encouragent” a-t-elle simplement confié.

Je suis honorée d’avoir réalisé mon rêve et je suis honorée par l’état d’Adrar d’où je viens … J’encourage également les filles de ma région à participer au concours si elles le souhaitent”, a-t- elle ajouté.

2- Zozibini Tunzi, Miss univers

Zozibini Tunzi, Miss Afrique du Sud est la première femme noire a avoir été sacrée Miss Univers depuis 2011. Si sa beauté a convaincu tout le monde, c’est aussi son esprit qui a semblé mis en avant. Dans une cérémonie placée sous le signe de la défense des droits des femmes, elle a fait un discours convaincant à ce sujet. 

“J’ai grandi dans un monde où une femme qui me ressemble – avec mon type de peau et mes cheveux – n’a jamais été considérée comme belle”, a-t-elle déclaré . “Je pense qu’il est temps que cela s’arrête aujourd’hui. Je veux que les enfants me regardent et voient mon visage et je veux qu’ils voient leur visage reflété dans le mien.”

Zozibini Tunzi est titulaire d’un master en relations publiques et management de l’image. C’est en 2017 qu’elle se lance dans les concours de beauté et qu’elle obtient le titre de Miss Afrique du Sud. Outre ses activités professionnelles, de mannequinat, elle est active dans le milieu associatif. En effet, comme le rapporte le site Entertainment, elle se bat contre la violence basée sur le genre. En 2014, Zozibini Tunzi a notamment participé à la campagne HeForShe lancée entre autres, par l’actrice Emma Watson. Côté beauté, Zozibini Tunzi met également en avant la féminité naturelle. Une beauté qui a fait l’unanimité.

 En plus de l’anglais, la jeune femme de 26 ans parle Xhosa et a lancé une campagne sur les réseaux sociaux contre la violence sexiste.

3- Toni-Ann Singh, Miss Monde

Agée de 23 ans, la Miss Jamaique 2019 Toni-Ann Singh  est diplômée de  psychologie et en études féminines à l’Université d’État de Floride . Elle prévoit de s’inscrire à l’école de médecine bientôt, selon le site Web de Miss Monde. . Elle est également chanteuse et reine de beauté jamaïcain-américain.

“Je continuerai à défendre les femmes”, a-t-elle déclaré après avoir remporté la couronne de Miss Monde Jamaïque en septembre. “Je crois que les femmes sont la pierre angulaire de notre communauté. Alors, je continuerai à les inspirer et à travailler avec elles, afin qu’elles comprennent à quel point leur potentiel est grand.”

C’est la quatrième fois qu’une Miss Jamaïque remporte cette couronne suprême depuis le début du concours en 1951.

4- Clémence Botino, Miss France 

Originaire du Gosier, Clémence Botino est âgée de 22 ans. Après avoir obtenu un bac scientifique mention “très bien”, Clémence Botino est partie étudier un an à Miami pour parfaire son anglais. Bilingue, elle est, au moment de son couronnement, étudiante en première année de master d’histoire de l’art à la Sorbonne. Elle espère aussi mettre en avant les créateurs caribéens.

«Il y a énormément de créateurs très talentueux dans la Caraïbe en général, qui ne sont pas suffisamment mis en valeur et qui, pourtant, transportent des valeurs et des savoir-faire», a-t-elle estimé.

Elle pratique également le piano et est une grande amatrice de danse, comme en témoigne son intérêt pour la salsa.

5- Cheslie Kryst, Miss USA

Couronnée à l’age de 28 ans en mai 2019, Cheslie Kryst est  Diplômée  en droit et est titulaire d’un MBA de l’Université de Wake Forest et de l’Université de Caroline du Sud. Elle exerce le metier d’avocat dans deux Etats américains. Elle s’est fixée pour mission d’aider à réformer le système judiciaire américain. Originaire de Caroline du Nord, Kryst pratique le litige civil pour un cabinet d’avocats et a la passion d’aider les prisonniers qui peuvent avoir été condamnés injustement à obtenir des peines réduites, gratuitement.  

“Les plafonds en verre peuvent être cassés en portant une jupe ou un pantalon”, a-t-elle déclaré. “Ne dites pas aux femmes de porter des vêtements différents pendant que vous donnez aux hommes des commentaires substantiels sur leurs arguments juridiques.” 

Depuis la création de son blog sur la mode des vêtements de travail pour femmes, elle est devenue volontaire pour Dress for Success .

6- Nia Franklin,  Miss America

A 27 ans, Nia Franflin est une compositrice de musique américaine. En juin 2018, elle est couronnée Miss New York (en) 20181Couronnée en septembre 2018 Nia Franklin est  la première gagnante du concours Miss America remanié , connu sous le nom de Miss America 2.0 , qui a supprimé la partie compétition de maillot de bain.  

Chanteuse d’opéra, Franklin dit avoir découvert son identité à travers la musique.
“J’ai grandi dans une école à prédominance caucasienne, et il n’y avait que 5% de minorité, et je me sentais tellement à sa place à cause de la couleur de ma peau”, a déclaré le natif de Caroline du Nord, âgé de 23 ans. “Mais en grandissant, j’ai trouvé mon amour des arts et grâce à la musique qui m’a aidé à me sentir positif dans ma peau et dans mon identité.”

7- Kaliegh Garris, Miss Teen USA 

Kaliegh Garris , qui a été couronnée Miss Teen USA 2019 en avril après avoir remporté le titre de Miss Connecticut Teen USA portait ses cheveux en boucles naturelles lors de la finale du concours.

“Certaines personnes faisaient défiler vers le bas sur mon Instagram et trouvaient de vieilles photos de moi quand je me lissais encore chimiquement, et disaient que j’avais meilleure apparence alors”, a déclaré Garris à Insider. “Mais peu importe ce que quelqu’un dit, cela ne me fera pas me changer ou me fera me sentir mal de porter mes cheveux naturels parce que c’est ce qui me rend belle.”

8- Adut Akech Bior, la plus belle icône de la mode de l’année 2019

Le 2 décembre dernier,  les Fashion Awards recompensait la mannequin sud-soudanaise comme étant la plus belle icône de la mode de l’année 2019
Adut Akech Bior, née le 25 décembre 1999, est une femme mannequin australo-soudanaise, dont la famille soudanaise s’est réfugiée en Australie. Depuis 2018, elle est devenue une des chefs de file des mannequins africains sur les podiums de mode d’après Wikipédia