En Allemagne: La rue Gustav Nachtigal  en attente d’être rebaptisée Manga-Bell-Platz

 La Place de la Cloche, l’une des rues du quartier africain berlinois  qui existe depuis 1911 et porte le nom de l’explorateur Gustav Nachtigal. aurait déjà du être renommée Manga-Bell-Platz si certains berlinois ne s’y opposaient pas. 

La plupart des rues du plus grand district colonial d’Allemagne portent les noms qui rappellent l’Afrique. Trois, cependant, portent les noms de colons allemands. Des hommes parfois responsables des pires atrocités. Adolf Luderitz, Carl Peters et Gustav Nachtigal.

 

Myaka Sururu Mboro, guide de la ville et activiste  précise brièvement: “Si l’on dit, quartier africain, il semblerait que de nombreux Africains vivent ici, mais ici, c’est totalement différent. Si vous vérifiez tous les noms – tous ces noms ont à voir avec le colonialisme allemand en Afrique à cette époque, j’appelle le district un district colonial. “

Gustav Nachtigal  “Docteur en médecine et diplomate, fut envoyé au Cameroun et au Togo pour sécuriser la colonie” d’après Myaka Sururu Mboro.

En 1884, Gustav Nachtigal fut nommé commissaire du Reich pour “l’Afrique occidentale allemande”. Pour certains, cet homme est toujours considéré comme un chercheur neutre en Afrique, qui a mené campagne pour l’abolition de l’esclavage. Ce qui n’est pas le cas pense Mboro qui a une toute une autre  image de lui.

Il a sûrement mis fin à l’esclavage pour sécuriser les colonies, empêchant  les hommes soient emmenés et envoyés en Amérique. Non, pour leur bien, mais pour les mettre au service de l’Allemagne et d’autres compagnies coloniales.

A cette contestation, se mêle celle de la Famille Duala

Douala ou Duala?
 La décision du tribunal de district d’avril 2018 de renommer la Nachtigalplatz à Bell-Platz a été spécifiée par décision du BVV en octobre à Manga-Bell-Platz. La gauche avait remarqué le fait embarrassant “que le nom Bell Square ou Family Bell Square puisse créer une confusion avec le ministre de la République Reichskolonial Johannes (Hans) Bell (1868-1949). Manga Bell Square rend hommage à Emily Douala (1881-1936) et à Rudolf Douala Manga Bell (1873-1914), roi des Douala au Cameroun d’aujourd’hui.

Les descendants de Rudolf Douala Manga Bell se plaignent que le nom de Manga Bell Square “ne désigne en aucun cas la personne à honorer”. Ils précisent aussi que qu’on devrait écrire Duala et non Douala.

“Manga Bell était un fils du roi de Douala”, explique le guide de la ville. “Il était en Allemagne et a vu comment le gouvernement traite avec ses propres citoyens. Et il a exigé que vous traitiez avec les Camerounais de la même manière. Mais personne ne l’a écouté. Il est entré en résistance au Cameroun, a été arrêté et exécuté. ” continue le guide de la ville