Pourquoi dit-on souvent que les jumeaux sont sorciers chez les Beti au Cameroun?

 

source image Google

Savez-vous pourquoi dit-on souvent que les jumeaux sont sorciers? Pourquoi ils sont souvent l’objet de rites ou d’attention particulière dans nos traditions? Pourquoi ils sont l’objet de beaucoup de fantasmes populaires et mystiques? Pourquoi il existe entre eux un lien très fort, supérieur à celui qu’ils ont avec leurs autres frères?
La raison elle en est simple. Les jumeaux, dans le ventre de leur mère entretiennent déjà ce lien pendant neuf mois. Un peu comme des coéquipiers d’armes, de promotion ou des camarades de banc pendant le long cursus du secondaire. Des liens que nous savons difficilement destructibles, ayant force de pactes inconscients. Ce lien qu’ils entretiennent dans cette enveloppe pendant leur incarnation est fusionnelle. Il est aussi un peu obligatoire. Parce qu’ils sont obligés de cohabiter. De se serrer les coudes et de devenir presque un. Car croyez-moi l’incarnation d’un être n’est pas si aisée que ça. La plongée de l’âme dans le monde physique ou périphérique est risquée, tortueuse et douloureuse. Elle est même insupportable face à la félicité qu’on laisse.
Et le malheur veut qu’après la naissance, l’enveloppe charnelle, avec la densité de sa matière, nous envahit totalement au point de perdre la conscience de l’au-delà et même celle de notre âme, pour la plupart. D’où les croyances en le matérialisme pur, le doute sur l’existence d’un au-delà et même de Dieu chez les humains. Car dès qu’on est happé par la matière, on perd toute mémoire. Seul ce monde des sens reste vérité. Cette perte est effective quelques neuvaines au plus après notre naissance.
Il n’y a que quelques rescapés qui réussissent à garder leur conscience: c’est ce que les anciens appellent l’évu. L’évu n’est en quelque sorte et en partie que le fait d’avoir gardé l’éveil avec son âme après la naissance. On peut aussi provoquer en toi le maintien de cet éveil. Soit avant que ta conscience ne se ferme totalement après la naissance, soit par initiation.

Les jumeaux ont un avantage sur nous qui naissons seuls. Ils entretiennent un lien fusionnel depuis le ventre de leur mère. Ils construisent, par ces contacts directs entre eux, des connexions réseaux très complexes qui vont résister à la densité de la matière après leur naissance. En d’autres termes, grâce à leur propre force, les jumeaux réussissent à braver la nature dès leur naissance. D’où le fantasme des jumeaux qui sont forts. Ils vont maintenir ces liens durant toute leur vie. Qui vont les servir soit à dominer les autres, soit à mieux s’en sortir dans leur quotidien. Car l’évu permet de surmonter plus facilement les obstacles de la vie. Il donne un avantage considérable à celui qui le possède. Vous n’avez qu’à voir les exploits des génies. Ils vont se serrer les coudes pour avancer. Ils vont échanger les flux, les forces. Ils vont mélanger de force quand c’est fort. Ils vont se substituer l’un à l’autre s’il le faut. Même physiquement, ils vont tirer avantage de leurs capacités.
Mais bien-sûr, la nature humaine étant variable, il peut arriver que ces jumeaux utilisent cette énergie supplémentaire contre les autres ou l’un contre l’autre. Parfois même pas du tout. Mais même quand ils sont « simples », comme on dit, les connaisseurs savent qu’ils sont capables, avec un peu d’aide, de retrouver ce lien tissé avant et de manifester des dons plus ou moins peu communs : guérisons, miracles (changer le climat, par exemple). D’où les sollicitations.
L’évu, ou l’éveil de l’âme est un pouvoir. Comme tout pouvoir, il est soumis à la bonté ou à la méchanceté de celui qui le possède.

 

Par Erik Beck’s