Haneefah Adam est devenue célèbre pour avoir présenté les aliments de manière créative

Si Haneefah Adame est aujourd’hui Célèbre pour avoir réalisé des portraits et d’autres œuvres d’art à partir de restes de produits alimentaires,  la jeune nigériane  s’est fait connaître en costumant les poupées Barbie en Hijarbie – une poupée musulmane vêtue de hijab.

«J’ai toujours été artistique», a-t-elle confié à CNN. «En grandissant, ma mère a dit que j’avais un flair pour l’art.»

La marque Hijarbie créée en 2016 avait  pour but de  faciliter la perception positive de la religion musulmane pour la fille musulmane. Susciter un dialogue sur la diversité, l’inclusion et l’éducation délibérée, Hijarbie  c’est une modeste inspiration de mode, un style de vie et des poupées inspirées par des femmes musulmanes inspirantes.

 

Un portrait fait avec du poisson séché, du poivre, de l’amala (farine d’igname cuite) et de la soupe d’ewedu (feuilles de corchorus cuites).



À présent, elle construit une carrière en réaménageant l’art culinaire. «Je fais des portraits régulièrement, je couds et je peins, mais ce qui me passionne le plus, c’est la nourriture», dit-elle.
Adam est inspiré par des choses aléatoires, y compris des expériences de vie et de la culture. Elle voit tout ce qui se passe autour d’elle comme une chose pouvant être transformée en art.

En utilisant tous les ingrédients de la soupe d’ogbono, Adam crée le portrait d’une femme africaine aux couleurs vives.

En 2016, elle a remporté l’exposition #TechMeetsArtNG, parrainée par Samsung Nigeria et Rele Gallery. Le concours était une exposition culinaire visant à explorer la présentation artistique de certains plats locaux du Nigéria.


Sa photo gagnante, illustrée ci-dessus, a été inspirée par l’un de ses plats préférés de son enfance, l’ogbono soup, une friandise du sud du Nigéria à base de graines séchées de mangue.
Elle dit que l’art représente une femme africaine ornée de couleurs vives.

Inspiré par le riz Jollof d’Afrique de l’Ouest, Adam utilise ses épices préférées pour montrer les couleurs.

«Avant la compétition, mon art était principalement aléatoire et je ne faisais que documenter de la nourriture sur les médias sociaux. Mais après ma victoire, j’ai commencé à penser à vivre activement de l’art culinaire », dit-elle.
Gagner le concours a permis à ‘Adam de passer à une autre étape de son travail et de le vivre à temps plein créant des œuvres d’art pour des marques telles que Maggi et Dangote Salt.

Dans les prochaines années, Adam souhaite être plus présent sur la scène artistique dynamique d’Afrique, y compris celle de Lagos, le centre commercial du Nigeria.
«Je veux participer à plus d’expositions. Je vis actuellement à Kwara, dans le nord du Nigéria; Il est difficile de faire une marque sur la scène artistique du pays d’ici », dit-elle.

 

Visitez son site: HANEEFAH ADAM