SoleRebels: La marque éthiopienne écoresponsable qui génère des millions de dollars

Respectueuse de l’environnement, l’éthiopienne Bethlehem Tilahun Alemu 38 ans a lancé SoleRebels en 2005, une entreprise de fabrication de chaussures; une marque mondiale reconnue qui génère des millions de dollars. 

De 6 employés au depart dont son mari, son frère encore adolescent à cette époque, 2 artisans et elle ; elle emploie aujourd’hui plus de 300 personnes en Ethiopie et plusieurs centaines dans ses magasins dans le monde.

Tilahun Alemu PDG SoleRebels

SoleRebels le nom de la marque est une partie intégrante de l’histoire éthiopienne. La conception de ces chaussures s’inspire des célèbres chaussures éthiopiennes Selate et Barabasso portées par des combattants rebelles éthiopiens opposés aux forces italiennes qui tentaient de coloniser le pays il y’a près d’un siècle.  Cependant, le nom reflète également l’objectif d’Alemu de contrer un discours dominant – un héritage des années de famine – selon lequel les Éthiopiens sont destinés à compter sur l’aide internationale.

La force de SoleRebels

Marché international

SoleRebels fabrique des chaussures écologiques qui sont vendues dans plus de 30 pays par le biais de ventes en ligne et par de grands détaillants, tels que Whole Foods et Amazon, ainsi que dans un nombre croissant de magasins autonomes de la société.

 Outre son magasin phare à Addis-Abeba, SoleRebels compte plus d’une douzaine de points de vente indépendants aux États-Unis, à Taiwan, au Japon, en Grèce, en Suisse, en Espagne, en Autriche et à Singapour.

Entreprise Ecoresponsable et commerce équitable

« Le commerce équitable est un partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui recherche une plus grande équité dans le commerce international. Il contribue au développement durable en apportant des meilleures conditions commerciales, assurant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés des pays du Sud. Les organisations du Commerce équitable, soutenus par les consommateurs, sont activement engagées dans l’aide aux producteurs, dans la sensibilisation et dans les campagnes pour changer les règles et les pratiques du commerce international conventionnel » Une clé du commerce équitable établie par la World Fair Trade Association que l’entreprise éthiopienne SoleRebels a su respecter. D’après sa promotrice Alemu, la société verse trois à quatre fois le salaire minimum à ses employés en Éthiopie et fournit une assurance maladie ainsi qu’un transport aller-retour pour le travail.

« Je souhaitais trouver un moyen de partager mon amour du monde avec l’ art étonnant de l’  Éthiopie, tout en créant un travail significatif et bien rémunéré pour les membres de ma communauté,  mettant à profit leurs immenses compétences créatives», a-t-elle déclaré .

Chaussures en fibres locales, pneus recyclés

SoleRebels fabrique des sandales confortables, des chaussures à lacets et des chaussures à lacets en utilisant des pneus recyclés pour la semelle et des fibres naturelles locales, notamment le coton filé à la main, le jute et le Koba, une plante indigène cultivée en Éthiopie depuis des milliers d’années.

La conception de ces chaussures s’inspire des célèbres chaussures éthiopiennes Selate et Barabasso portées par des combattants rebelles éthiopiens opposés aux forces italiennes qui tentaient de coloniser le pays il y’a près d’un siècle. Ces chaussures utilisaient des matériaux de pneus recyclés pour les semelles.

Reconnaissance internationale

Avec son propre succès à l’exportation, Tilahun Alemu a été largement reconnue pour ses réalisations.

Le Forum économique mondial l’a nommée Jeune leader mondiale en 2011. Elle figurait sur la liste des «100 femmes les plus influentes » de Forbes et a été classée par Business Insider parmi les «5 meilleures femmes entrepreneurs de l’Afrique » en 2012. L’année suivante, Fast Company l’a nommée l’une des «100 personnes les plus créatives du monde des affaires en 2013 », tandis que The Guardian l’a nommée l’une des « femmes les plus performantes de l’Afrique ».

L’un des objectifs en 2018 était une prévision de 10 millions de dollars de revenus

SoleRebels à ce jour est l’une des marques de chaussures à la croissance la plus rapide au monde, la société justifiant le bilan prévisionnel de près de 50 magasins en 2018 et d’un chiffre d’affaires de 10 millions de dollars ou plus.

Même si son modèle entrepreneurial met en exergue une production respectueuse de l’environnement et l’autonomisation des communautés, notre entrepreneure ne perd pas de vue le succès financier. Car selon elle, la qualité était la clé du succès de son entreprise.

« Nous ne voulons pas faire un produit de pitié ; nous voulons que les gens achètent nos chaussures parce qu’elles sont belles. »

Pour une ‘économie éthiopienne en plein essor

Alemu a déclaré que le succès de SoleRebels est la “preuve vivante” que son pays, l’un des plus pauvres d’Afrique, est prêt à passer de l’aide étrangère à la prise en charge de son avenir économique avec des compétences et des ressources locales.

Eugene Owusu, qui représente l’Ethiopie auprès du Programme des Nations Unies pour le développement, a déclaré que SoleRebels “ouvrait la voie” à d’autres sociétés, son pays cherchant à réduire ses besoins en aide étrangère.

D’après le représentant de l’Ethiopie auprès du Pnud, le secteur privé aiderait le pays à continuer de faire croître son économie et à réduire la pauvreté.

L’économie de l’Éthiopie a connu un taux de croissance d’environ 10% par an au cours de la dernière décennie, avec une croissance du produit intérieur atteignant environ 50 milliards de dollars en 2014.

L’Éthiopie, l’une des économies non pétrolières à la croissance la plus rapide en Afrique, est devenue une destination privilégiée pour les investissements étrangers. L’Éthiopie cherche à accroître ses exportations en tant que part de sa production économique, principalement grâce à la vente de minéraux et de produits manufacturés.

Site Web: SoleRebels