La Zambie et le Zimbabwe offrent des terres à l’Union africaine pour le premier projet “village de Wakanda One”

Le Zimbabwe et la Zambie ont offert respectivement 2 000 et 132 hectares de terres autour de la zone des chutes Victoria, qui borde les deux pays, pour la construction du village de Wakanda One.

Ce projet constituera le premier du projet dans la région de l’Afrique australe et comprendra un Centre Hospitalier Universitaire  de 100 lits, une université et un collège technique, des écoles primaires et secondaires, des crèches, trois hôtels cinq étoiles, une centre de loisirs, usine de fabrication de produits pharmaceutiques, fermes agricoles et des parcs.

L’infrastructure comprendra également un centre commercial, des immeubles de bureaux commerciaux, des centrales électriques renouvelables, un monorail autour du complexe et des routes prêtes à accueillir des voitures électriques autonomes.

La Zambie a fait son offre en mars et celle du Zimbabwe a été confirmée par l’ambassadrice de l’Union africaine aux États-Unis, Mme Arikana Chihombori-Quao, lors de la récente foire commerciale intra-africaine au Caire, en Égypte.

«J’ai rencontré Son Excellence le Président Mnangagwa récemment et il nous a offert 2 000 hectares pour le village régional de Wakanda One à Victoria Falls.

Cette offre intervient après que le gouvernement zambien eut offert des terres de l’autre côté du fleuve à Livingstone. Nous envisageons de construire un village transcendant les frontières des deux pays », a-t-elle déclaré à la journaliste zimbabwéenne Sydney Kawadza dans une interview.

Le projet cible les Africains de la diaspora qui souhaitent aider à construire le continent au niveau souhaité, a déclaré l’ambassadeur Chihombori-Quao plus tôt cette année.

“Vous savez, quand vous parlez d’une” bonne Afrique “ou que vous rentrez chez vous, beaucoup de gens disent:” Eh bien, l’Afrique n’est pas ce à quoi je suis habitué “, et à ce propos, je leur dis toujours:” Construisez votre maison veulent “, at-elle déclaré lors du lancement de la Banque africaine de la diaspora africaine.

«Nous ne réalisons même pas que nous sommes sur pilote automatique en attendant que l’homme blanc construise cette” civilisation “pour nous. Nous prenons donc notre destin en main et créons quelque chose de construit pour et par les peuples de la diaspora africaine », a-t-elle ajouté.

L’Union africaine a annoncé qu’elle sensibiliserait d’abord la diaspora avant de constituer un conseil d’investissement de toutes les régions d’Afrique ayant son siège à Washington DC pour gérer le fonds et décider de la valeur des actions et des facteurs de conversion.

«La création d’un office d’investissement devrait conduire à l’ouverture des comptes d’épargne et d’investissement de la diaspora africaine dans les quatre banques. Nous encouragerons également la diaspora africaine à ouvrir des comptes individuels avec un dépôt minimum de 10 USD par mois, le temps que le conseil décide de la transition vers une caisse populaire », a déclaré le Dr Chihombori-Quao.

«Nous envisageons de collecter au moins 2 milliards de dollars US au cours des deux prochaines années, le premier jalon étant fixé pour la fin de l’année 2020… Nous allons construire l’Afrique que nous voulons afin que les diasporans qui disent que je ne puisse pas rentrer chez moi parce que la maison n’est pas ce à quoi j’ai l’habitude de faire ce qu’ils veulent », at-elle ajouté.

Le Dr Chihombori-Quao a également révélé que le Kenya et la Tanzanie avaient également promis des terres pour le projet Wakanda One Village en Afrique de l’Est.

Par Zambian Observer