Appropriation culturelle: Une pétition demande à Disney de renoncer à la marque “Hakuna Matata”

“Hakuna matata” signifie “pas de problème” ou “pas de soucis” en langue swahili, qui est parlée dans toute l’Afrique de l’Est.

Disney a déposé des droits d’auteurs pour la première fois sur l’expression en 1994, l’année même de la sortie du film d’animation Le Roi Lion.

Querelle au coeur d’un battage médiatique

L’initiateur de la pétition Shelton Mpala espère pouvoir convaincre la société américaine d’abandonner sa marque “hakuna matata”.

“Beaucoup d’interlocuteurs swahilis ont été complètement choqués, ils n’avaient aucune idée de ce qui se passait”, a déclaré M. Mpala à la BBC.

“Ayant grandi au Zimbabwe, j’ai toujours compris que la langue d’une culture était sa richesse.”

Disney n’a pas répondu à la demande de commentaires de la BBC.

La franchise Roi Lion comprend également une comédie musicale, de la marchandise comme des T-shirts et des jouets, des jeux vidéo, ainsi que plusieurs films et des émissions de télévision.

Lion at the El Capitan Theatre during DVD Debut of Walt Disney Pictures' 'The Lion King' - Arrivals in Hollywood, California, United States.

CHRIS POLK/GETTY IMAGES

M. Mpala dit qu’il ne parle pas le swahili, mais qu’il pense que la marque n’est que le dernier exemple d’exploitation de l’Afrique” sous une forme ou une autre”.

 lire aussi : Et si l’appropriation culturelle devenait illégale ?

Il n’est pas seul.

Certains journaux kenyans ont également accusé Disney d’avoir volé la culture kenyane en revendiquant la propriété de l’expression, et le débat actuel semble avoir commencé avec cet article sur le site d’information Business Daily Africa.

Cette décision de Disney a également généré de vives réactions sur les réseaux sociaux :

Alors que d’autres disent l’associer d’abord à une autre chanson “Hakuna Matata”. Ce titre, du groupe kenyan The Mushrooms, est sorti dix ans avant le film Disney, puis avant d’être repris par Boney M :

 Source : BBC