Le passé douloureux des enfants nés de rencontres entre missionnaires belges et femmes africaines.

Cachez ces mulâtres que je ne saurais voir « Dieu a fait l’homme blanc et l’homme noir. Le diable a fait les métis ». Cet adage, Regina Nabashekage l’a souvent entendu dans son enfance. Née en 1933 à Bukavu, au Congo, d’un père belge et d’une mère congolaise, elle trouve difficilement sa place dans la société, rejetée Lire plus …