Afrique du Sud: Nompumelelo Kapa est la première universitaire à avoir écrit une thèse de doctorat en langue Xhosa

Pour y arriver, il a suffit qu’elle se convint que sa réussite faisait partie de la transformation et de la décolonisation de l’Afrique 

Nompumelelo Kapa professeure de lycée  est la première universitaire de l’université de Fort Hare en Afrique du Sud  à avoir rédigé et publié une thèse de doctorat en langue Xhosa en 102 ans d’histoire sud africaine; l’une de ses langues officielles.  Elle obtient ainsi un doctorat en littérature et en philosophie à l’University of Fort Hare rapporte Sowetan . Le titre de cette thèse est “Aspects of Culture and the Humour that Influence Naming in Selected IsiXhosa Texts: What’s in a Name?”

Kapa, ​​une enseignante au lycée du Beaconhurst High, enseigne le xhosa et parle de la préservation de sa langue maternelle. Le sujet de la décolonisation de l’éducation a fait l’objet d’un vaste débat en Afrique du Sud.

Précisons tout de meme que,  en début d’ année dernière, le Dr Hleze Kunju de l’Université de Rhodes a rédigé sa thèse de doctorat sur la langue Xhosa, ce qui constitue également un exploit remarquable et historique. Il s’agissait de la première thèse de doctorat réalisée par l’Université de Rhodes.

Le professeur Nomsa Satyo, chef du département des langues africaines à Fort Hare, a supervisé le Kapa. Il a déclaré: «C’était vraiment un voyage qui incitait à la réflexion. C’est un événement marquant. C’est le premier du genre! Nous sommes donc très heureux de l’accueillir comme une personne qui a placé notre université sur la carte de la recherche. Depuis plusieurs décennies, l’Afrique est le seul endroit au monde où la plupart des enfants reçoivent un enseignement dans une langue qui n’est pas la leur. Cette thèse place le Xhosa au centre de l’éducation. “