Au Congo par Beni: La convoitise au gout de sang; ses richesses naturelles ; parlons-en !

La RD Congo (RDC) possède un potentiel énorme en matière de ressources naturelles. Des ressources naturelles souvent mal exploitées qui ne cessent d’attirer les investisseurs étrangers.

La RDC est  l’un des pays africains à disposer d’autant de ressources naturelles. les principales étant:

1- Les diamants

2- Le cuivre

3- Le cobalt

4-  L’étain

5- L’or.

Elles sont essentiellement concentrées dans les provinces du Katanga (cobalt, cuivre, zinc, argent, germanium et uranium), Kivu (gisements d’or, de coltan, d’étain, etc.), Kasaï (gisements de diamants) et la zone littorale, (gisements de pétrole et de gaz naturel).

En somme, le pays possède des gisements contenant une cinquantaine de minerais recensés, mais seulement une douzaine de ces derniers est exploitée. Il possède, par exemple, la 2e réserve mondiale en cuivre avec 10% du total recensé sur la planète et surtout les plus importantes réserves de cobalt (près de 50 %).

Le pays est également doté d’une grande ressources forestières ainsi que de vastes réserves minérales, de la faune et de la flore ainsi que des sols fertiles, idéal pour l’agriculture. Des chercheurs belges et américains ont déjà estimé le pâturage naturel congolais à plus de 5 millions d’hectares. Ainsi, certains démographes en ont déduit que ces sols pourraient nourrir jusqu’à 850 millions d’habitants pendant 50 ans. En outre, la RDC possède 50% des réserves forestières de l’Afrique, soit 17% des réserves mondiales.

Ajoutons que,  sous-sol congolais compte parmi les plus riches au monde au regard de la géologie et de la minéralogie. Au niveau du  potentiel hydroélectrique, la RDC possède 7% de réserves mondiales. Ainsi, selon les spécialistes, avec le seul site d’Inga, ce pays dispose du plus important gisement de puissance hydroélectrique pouvant  alimenter toute l’Afrique et l’Europe. Si Inga est l’un des sites les plus importants, il n’est pas le seul car de nombreux autres sont disséminés un peu partout sur l’ensemble du territoire congolais.

Compte-tenu de la demande mondiale de minerais et de l’importance des investissements réalisés dans ce secteur et justifiés par le fait que la RDC possède presque toutes les matières premières qui font tourner tous les secteurs de l’industrie moderne (informatique, télécommunication, production de l’énergie nucléaire, armement aérospatiale, métallurgie, pharmacie, électroménager, etc.). Mais surtout, il ne faut pas oublier qu’une grande partie des ressources de ce pays constitue les réserves les plus importantes du monde encore non exploitées.