Le Sénégalais Michel Seck crée un logiciel pour “simplifier” les maths

À 25 ans, Michel Seck enseigne déjà les mathématiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Ses spécialités : le codage, la cryptologie, l’algèbre et les applications. Mais ce n’est pas ce qui le rend le plus célèbre. Le jeune doctorant a conçu SimulaMath, un logiciel de simulation et de calcul qui décomplexe l’enseignement des mathématiques.

« Simula », une innovation qui permet aux enseignants du secondaire comme à ceux du supérieur de préparer leurs enseignements et de corriger les exercices, voilà le logiciel développé par un doctorant au Département de Mathématiques et d’Informatique de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Michel SECK, a offert à la postérité un outil qui simplifie l’enseignement des mathématiques au Sénégal et dans le monde.

Jusqu’ici, des pays africains étaient contraints de recourir au logiciel « Géogebra » fabriqué en France et qui ne prend pas en compte les réalités et les préoccupations des pays africains. L’outil, mis au point par le Sénégalais, est une révolution par rapport à « Géogebra ».

Avec le logiciel « Simula », l’utilisateur peut faire l’analyse, l’algèbre linéaire, les bases de Groebners, la théorie des nombres, les graphes 2D et 3D, la probabilité, la statistique, les réseaux arithmétiques et les codes correcteurs.

Ce logiciel comporte près de 120.000 lignes de codes. « C’est une grande innovation en Afrique. Il permet de simuler et de faire des mathématiques en ligne », démontre le Pr Sow.

Simula est gratuit et son concepteur assure qu’il le restera.

 

BBC et Awa Diouf