La styliste ivoirienne Loza Maléombho impose les Poids Akan dans la haute couture

Les poids à peser l’or dit « Poids Akan » encore appelés poids Baoulé en référence à la tribu Akan qui les produit toujours de façon artisanale sont les pièces maîtresses de la nouvelle collection de notre jeune créatrice ivoirienne Loza Maléombho

Même si ce n’est qu’en 2015 que la styliste devient mondialement connue par ses créations mises en avant d’abord par Solange Knowles dans la série « Black Designer Spotlight » ensuite pas sa sœur Beyoncé dans son clip « Formation », il faut noter que son amour pour la mode commence dès le collège où elle créait déjà des pièces pour sa maman et elle. Le pas décisif est fait en 2012, après s’être diplômée en infographie et animation à l’université des beaux-arts de Philadelphie.  Elle choisit de vivre de sa passion, s’investissant totalement dans la mode.

Des années plus tard, c’est dans ses ateliers installés dans la capital Ivorienne que notre créatrice produit des pièces qui séduisent de Lagos à New York. Pour cette saison printemps – été les poids de Baoulé est la touche qu’elle semble avoir choisi pour mettre l’Afrique des milles et une merveille en avant.

Poids Akan

Du 13ème siècle jusqu’à la fin du 19ème siècle, les poids Akan qui se présentent sous forme de petites figurines de forme géométrique très variée et comportant parfois des inscriptions non seulement servaient de moyen de communication que seuls les initiés savaient déchiffre mais aussi étaient utilisés dans les échanges commerciaux :  servant d’étalon de mesure pour peser de petites pépites d’or ainsi que de la poudre d’or, monnaie d’échange en vigueur à cette époque.

Contacts:
Facebook Loza Maléombho

Site Web : Loza Maléombho

    info@lozamaleombho.com