L’erreur des Éclaireurs Africains avec les Européens, c’est d’avoir pensé qu’ils venaient en tant que commerçants

L’historien John Henrik Clarke avait remarqué à maintes reprises que c’était le manque d’analyse historique qui était à la source de nos nombreuses erreurs, autrement dit que nous ne reconnaissions pas qui etait notre ennemi, ni leurs motifs et encore moins leurs méthodes de distorsion de la Vérité quand il s’agissait d’exploiter les peuples Africains, il dit aussi que:
•Depuis 5000 ans, l’Afrique a toujours possédé ce que le monde entier dont certains ayant choisi de vivre sans rien vouloir payer, avaient de décidé de piller mais avec qui quelques Africains feront des alliances politiques qui toutes finiront par se traduire par des trahisons avec des preuves qui remontent depuis l’Antiquité.
•Les grands Rois des anciens et des nouveaux royaumes de Kemet tels que: Mentuhotep; Tutmose III, Piankhi ainsi que bien d’autres, ont tous fait des guerres pour protéger l’Afrique contre les envahisseurs et les barbares venant d’Asie-Mineure pendant plusieurs milliers d’années,
•Tarharka avait porté sa bataille contre ses ennemis en traversant ce qui est aujourd’hui une partie de l’Espagne dont le rocher de Gibraltar a été nommé d’après ce grand Roi Africain, un fait que même les chercheurs européens les plus racistes d’antan ont dû avouer concernant le règne de ce Roi de l’Afrique sur certaines parties de l’Asie et de l’Europe du Sud
•Hannibal Barca, le grand général de la nation Africaine de Kart-Haddas (Carthage) qui avait parfaitement compris le plan machiavélique des Romains helleniques pour la domination du monde, dont leur volonté de prendre le contrôle des voies d’eau et des routes commerciales en Méditerranée lequel aurait eu impact considérable sur les Africains.
•Hannibal était parti avec des engins de combat et a emmené 100 000 soldats Africains avec une flotte d’éléphants formés à la bataille, en passant à travers les Alpes puis en conquérant l’Espagne, l’Italie du Sud pour arriver jusqu’au porte de Rome, où la seule chose qui empêcha Hannibal de mettre l’Empire romain à genoux, fut la coupure de ses lignes d’approvisionnement en provenance de la Numidia Africaine voisine de Carthages, laquelle avait coupé les fournitures à Hannibal parce qu’elle s’était alliée avec l’Empire romain sur la base qu’ils étaient deux pays chrétiens.
•Une nation Africaine avait donc fait une alliance avec l’Empire romain contre une autre nation Africaine qui se battait contre l’ennemi de toute l’Afrique, un thème familier qui a scellé la défaite d’Hannibal et qui a fermé définitivement l’un des livres sur les Africains étant des acteurs majeurs sur la scène mondiale de l’Histoire.
•Nous devons apprendre à comprendre l’histoire des Européens et des Arabes dans leurs relations avec l’Afrique et les peuples Africains au cours des 2000 dernières années pour obtenir une image claire de tous ceux qui se sont tournés vers l’Afrique pour la protection et le salut, mais qui ont plus tard remboursé les Africains en attaquant leurs royaumes et en asservissant leur peuple dont le processus se poursuit jusqu’à nos jours.
•Quand la Kanaan antique était menacée, ce sont les Africains de l’ancien Royaume de Kush qui sont venus à sa rescousse, dans les récits bibliques, c’est encore l’Afrique qui a fourni refuge au soi-disant Joseph, à Marie et à leur progéniture, dans les récits coraniques, le Prophète Muhammad fuyant l’Arabie pour sauver sa vie, celui-ci n’est pas allé en Angleterre ou en France mais en Abyssinie, en Afrique.
•Toutefois, après avoir fourni refuge à ceux qui deviendrait une partie des principales traditions religieuses du monde, tout cela finira par se transformer en une vengeance contre l’Afrique et les Africains.
•Il n’y aurait jamais eu de trafic d’esclaves transatlantique chez les Africains, s’il n’y avait pas d’abord eu la traite arabe qui avait duré plusieurs siècles avant l’entrée des Européens sur ce même marché parce que c’est l’esclavage arabe qui avait suffisamment affaibli les grands États Africains de Songhai et du Ghana, lequel a rendu possible que toute l’Afrique soit vulnérable aux éventuelles incursions européennes.
•L’erreur commise par les Éclaireurs Africains lors de leur première rencontre avec les Européens, c’est d’avoir pensé qu’ils étaient venus en tant que commerçants, il souligne aussi que l’Europe aurait pu gagner encore plus financièrement grâce à un commerce honorable avec les Royaumes Africains et que l’esclavage en tant que tel n’était même pas Nécessaire.
•Nous ne devons jamais oublier la Conférence de Berlin, dans laquelle les puissances européennes militaires se sont assises et ont sculpté l’Afrique pour l’exploitation coloniale.
•Les Africains doivent apprendre de l’histoire et adopter une philosophie Panafricaine, s’ils veulent se développer sur le Continent.
•Il y a plus d’un milliard de personnes Africaines dans le monde donc si nous décidions juste de prendre la position de ne pas acheter une paire de chaussures, à moins qu’elle ne soit fabriquée par un Africain, cela stimulerait la création d’une toute nouvelle industrie Internationale.
•Les relations néocoloniales exploitantes avec l’Occident doivent rappeller aux Africains que la charité commence d’abord à la maison et ce dont nous avons le plus besoin, c’est de l’alliance entre Nous
•Cependant l’Afrique est encore l’élément immobilier le plus riche de la planète Terre et elle a tout ce dont les Africains ont besoin pour survivre, prospérer et s’enrichir Eux-mêmes
Hotep.

 

Par Dawidi Uchiwa