Grace Nguebou : Des mathématiques appliquées à l’entreprise de pâtisseries Goodies by Grace

L’entrepreneuriat africain d’aujourd’hui est multiformes, multidisciplinaires, aucun secteur d’activité ne semble lui échapper quand bien même les difficultés tels les circuits de financement, de logistiques de communication semblent être un frein.

Dans notre quête continue de ces jeunes qui osent, nous nous sommes retrouvés cette fois ci dans la pâtisserie Goodies by Grace. Sa promotrice Grace Manuela Nguebou est une camerounaise actuaire de formation et de profession reconvertie dans le métier de la bouche. Installée au Canada depuis quelques années.  Elle est à la fois artisane cuisinière, coloriste et artiste, notre maman pâtissière fabrique et vend une multitude de desserts et de sucreries. Mousse à la mangue, mousse a l’ananas, coulis de bissap, un gâteau de style Ankara sont les saveurs africaines qui font la particularité de ses créations.

Pour mieux comprendre ce métier prometteur qui a toutes ses chances de devenir une source de revenus pour le continent, la jeune chef d’entreprise a accepté répondre à nos questions.

  1. Parlez-nous de vous ; quel a été votre parcours pour arriver à ce métier ?

Tout d’abord, permettez-moi de vous dire merci d’avoir pensé à moi pour une entrevue. C’est encourageant de savoir que quelqu’un vous regarde et vous suit.

Alors mon parcours… C’est une longue histoire, mais pour faire court, je n’ai aucune formation professionnelle en pâtisserie. Ma formation académique est en actuariat. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de mathématiques appliquées à la gestion des risques. J’aime les mathématiques. Toutefois, en 2016, enceinte de mon troisième enfant et alitée depuis le jour 1 de ma grossesse, j’ai commencé à ressentir une certaine frustration par rapport à ma vie. Je devais laisser mon mari tout gérer dans la maison et je voyais comment c’était difficile pour lui. Il se retrouvait père monoparental de trois enfants dont une handicapée. Rester couchée à longueur de journée était réellement une torture pour moi. Et c’est là que j’ai commencé à me poser les questions existentielles. Vous savez, une fois que la lecture, l’écriture, la télé, Facebook vous ont lassé, il ne vous reste que la conversation avec vous-même. J’ai donc commencé à me demander ce que je faisais sur Terre.

 

Oui, aussi simplement que ça ! Je me disais à moi-même : « c’est bien beau de faire de bonnes études, trouver un emploi, se marier, avoir des enfants, oui mais et après ? » Je trouvais ma vie vide de sens et ma frustration grandissait. J’avais le sentiment de passer à côté de quelque chose d’essentiel. Puis j’ai eu mon bébé et le temps a passé. Un beau jour, ou plutôt une belle nuit (Facebook était mon activité nocturne, la seule que tu peux pratiquer dans ton lit sans réveiller ton conjoint), j’écoutais des vidéos drôles. Et là je suis tombée sur celle d’un jeune homme qui parlait de destinée. Au début, j’écoutais avec désinvolture.  Mais quelque chose a retenu mon attention. Il a dit ceci : « Non ! Tu n’es pas sur Terre pour étudier, trouver un emploi, te marier, avoir des enfants et payer les factures ». Ça vous rappelle quelqu’un ? Alors pour faire court, il parlait d’une formation sur les talents qu’il offrait. Je me suis dit, après tout je n’ai rien à perdre ! Et je m’y suis inscrite. C’est là que tout s’est passé.

J’ai découvert toute une autre facette de moi-même. Mes talents ! Si vous m’aviez demandé si j’étais talentueuse il y a deux ans je vous aurai ne dit certainement pas ! Mais la vérité c’est que nous sommes tous talentueux. Il y a bien quelque chose que nous faisons mieux que notre entourage mais nous n’avons jamais pris cela comme un talent.

Toujours est-il qu’à l’issue de cette formation avec le coach William Djamen, j’ai acheté mon batteur sur socle et j’ai commencé. Et nous y voici !

  1. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le métier de pâtissier ?

Je répondrai à cette question avec mon opinion personnelle. Je prévois obtenir mon diplôme dans le domaine mais c’est encore en projet. Pour moi un pâtissier c’est un artisan et un artiste, mais aussi un entrepreneur. Artisan parce qu’il travaille de ses mains, artiste parce que le tout est un processus créatif, des saveurs à l’esthétique et entrepreneur parce que c’est cet élan que j’aimerai s donner à mon aventure.

  1. Qu’est-ce qui a motivé votre choix de devenir Pâtissière ?

Mon talent dans ce domaine. Je pense que sans ce talent, ce n’est pas une activité vers laquelle je me serais naturellement tournée.

  1. Faut-il une qualité ou un talent particulier pour exercer le métier de pâtissier ?

Je pense qu’il faut d’abord aimer la pâtisserie, je veux dire en tant que consommateur (haha). Mes chefs préférés ont tous, ÉNORMÉMENT de plaisir à goûter leurs pâtisseries ; qui sont d’ailleurs toutes très appétissantes!

  1. Quelle touche africaine donnez-vous votre travail, à vos créations?créations ?

C’est une excellente question. Pour le moment, je m’étends davantage dans le cake design que dans la pâtisserie traditionnelle. Alors, dans mes gâteaux on peut retrouver de la noix de coco, de la mangue, de l’ananas, de la papaye, du bissap, du tamarin. Mais je dois avouer que ce n’est pas le gros de mes commandes. Ce qui fait que par défaut je ne les propose pas. Maintenant que j’ai une carte de saveurs, tout le monde aura la chance de pouvoir en commander. Aussi, inspirée par la talentueuse cake designer Le Kori Doré, je m’essaie à divers motifs africains et c’est très enrichissant pour moi et plaisant, car les retours des clients sont positifs !

  1. Qu’est-ce qui vous semble difficile à gérer dans votre métier de Pâtissière ?

Le côté administratif. Je ne suis pas douée dans la gestion administrative. D’ailleurs je voudrais  recruter une assistante. Avis à tous celles qui sont intéressées !

  1. Quels sont vos futurs projets, avez-vous l’intention de rentrer en Afrique votre terre natale ?

Rien n’est décidé pour le moment. Par contre, je voudrais, dès cette année commencé à offrir mes services en Afrique francophone. Pour les mariages de fin d’année, par exemple. Le Cameroun sera le premier pays où j’expérimenterai la formule en 2018. Pourquoi ne pas ouvrir un comptoir sur place, si j’arrive à constituer une équipe ? Rien n’est impossible, il y a tant de talents chez nous !  J’en profite pour lancer un appel à partenariats, dans la perspective d’organiser des dégustations à l’occasion de divers cocktails au Cameroun  fin 2018…

Par ailleurs, je voudrais offrir des ateliers en ligne pour partager avec le maximum de personnes l’amour de la pâtisserie. On parlera aussi bien de pâtisseries traditionnelles que de cake design.

  1. Cette profession comporte-t-elle des inconvénients ?

Quand j’y serai à temps plein je vous promets de vous répondre. Pour le moment, ma réponse ne sera pas honnête.

  1. Quelle est la signature de vos réalisations ?

Tout dépend de l’inspiration du jour… Quelques fois j’ai eu à ajouter des pierres précieuses, une couronne, et même de bijoux à des gâteaux. Je m’attelle à mettre une touche personnelle à mes pâtisseries. Sobre et chic, voilà comment on définit en général l’allure de mes pâtisseries. les photos prises à l’occasion de cette entrevue ne reflètent pas tout le panel de mes réalisations, mais mon book est en cours d’élaboration, et ceux qui sont intéressés peuvent directement me contacter pour une réalisation spéciale selon la circonstance.

  1. Auriez-vous un conseil à donner à un apprenti pâtissier ?

Non ! Mais j’aimerais qu’il m’en donne ! Haha !

Par contre, si je peux me permettre, j’aimerais dire à toutes les personnes qui me lisent qu’elles ont certainement quelque chose d’unique. Non le talent de pâtissier

N’est pas unique, il y a des millions de personnes dans le monde qui l’ont et davantage que moi. Mais il est unique dans mes mains parce qu’il vient compléter le reste de moi. Cet assemblage, cette somme de tout ce qui est moi le rend unique. Peut-être que mon aventure ne sera pas spéciale aux yeux du monde, mais elle l’est à mes yeux. Si donc, vous avez-vous aussi envie d’autre chose, Osez

Contacts:

 Appeler +1 514-581-8867
 Facebook: Goodies by Grace