Edward Alexander BOUCHET : Le premier diplômé physicien Noir de l’ère moderne

Edward Alexander Bouchet naît le 15 septembre 1852 à New Haven, dans le Connecticut. Il était le dernier des quatre enfants de Susan et William Bouchet. Son père était un ancien esclave de Caroline du Sud qui emigra dans le Nord, et finit par devenir un membre important de la communauté Noire de New Haven. Edward Bouchet fit ses études primaires dans l’une des 3 seules écoles ouvertes aux Noirs, puis entra au New Haven High School, oú il termina ses études en 1868. Il est par la suite accepté au Hopkins Grammar School, d’oú il sortira premier de sa classe.

Il est ensuite admis à l’Université de Yale en 1870. Il y étudiera les mathématiques, la physique, l’astronomie, la mécanique, la logique, la rhétorique et 5 langues parmi lesquelles le Latin et le Grec. Il decroche -avec la mention « summa cum laude » – son diplôme universitaire en 1874, en se classant 6e sur 124 étudiants dix ans seulement après l’abolition de l’esclavage, et devenant ainsi le premier africain-americain a obtenir un Diplôme de l’Université de Yale. Cette performance le mènera a être le premier Noir nominé au Phi Beta Kappa, l’un des plus ancien et plus prestigieux cercle d’excellence académique aux Etats Unis, auquel appartiennent par exemple les anciens presidents Bill Clinton et George Bush Sr (mais Edward Bouchet ne sera élu qu’en 1884, après un autre Noir, George Washington Henderson).

Ce tout premier physicien noir de l’ère moderne fut ostracisé par le milieu universitaire, seul Américain à n’avoir jamais réussi à enseigner dans une université, malgré ses nombreuses qualifications. Durant 26 ans, il enseigne la physique et la chimie à l’Institut pour la Jeunesse de Couleur à Philadelphie, puis travaille dans divers États avant de retourner à New Haven, Connecticut, sa ville natale, où il meurt le 28 octobre 1918.

Malgré l’anonymat presque absolu dans lequel il vécut, Edward Alexander Bouchet fut, en tant que premier africain-américain a décrocher un Doctorat, et en tant que l’un des tout premiers physiciens américains, une figure marquante de la Science du 19e siècle, et aussi l’une des plus grandes victimes de l’histoire des discriminations raciales en milieu universitaire. Et comme dira de lui l’un de ses anciens élèves, « Il est certainement impossible de mesurer la très profonde influence que le Dr. Bouchet exerça sur les centaines de personnes qu’il a croisé dans sa vie. »

Il n’est que justice si la Société Américaine de Physique – la plus puissante organisation de physiciens aux Etats-Unis – a institué en 1996, en hommage au physicien, le Prix « Edward A. Bouchet Award » dédié aux plus brillants étudiants des minorités dans le domaine de l’enseignement et la promotion de la physique.