FAISONS DE DIKALO UNE « SUCCESS STORY » L’ APPLICATION DE MESSAGERIE DU CAMEROUNAIS ALAIN EKAMBI

Au-delà de la sphère numérique africaine, Dikalo est cette application qui compte séduire le monde entier, parce que son concepteur Alain Ekambi s’en est fixé l’objectif.
Après des études en Software Engineering ; l’ingénieur camerounais en génie Informatique Alain Ekambi décide de se lancer dans le monde de l’entreprenariat co-créant sa première entreprise Ahomé Innovation Technologies ; une entreprise spécialisée dans le développement de logiciels pour les petites et moyennes entreprises. Une aventure en appelant une autre, une idée de messagerie à l’africaine Dikalo nait en 2016. Caressant le rêve de s’imposer dans le monde des applications de messagerie. De donner plus de visibilité au potentiel insoupçonné des jeunes africains dans les innovations numériques. Avec Dikalo, Alain Ekambi rentre en droite ligne avec le désir des dirigeants africains qui est de promouvoir les jeunes dans le secteur privé et plus précisément dans l’économie numérique.
Qu’est-ce qui différencie Dikalo des autres applications ? Les réponses de notre jeune ingénieur camerounais vous conquerront, lisez plutôt !

1. Pourquoi Dikalo, d’où vous vient l’idée ?


Pourquoi Dikalo ? Tout simplement parce que nous en avons absolument besoin dans le continent africain. Nous avons besoin de cette plateforme qui nous unit à notre façon, offrant des services adaptés à notre contexte social. Que ce soit en Asie, en inde aux Amériques ou en Europe vous trouverez toujours une plateforme propre à ces zones. L’Afrique est la seule zone du monde qui manque à l’appel. C’est l’un des éléments qui donne à notre produit son unicité sur le continent.
L’idée de Dikalo est née lors d’un voyage. Après une rencontre intéressante dans le train, le besoin de communiquer sans forcément divulguer nos numéros de téléphone a été l’élément déclencheur.
Les messageries actuelles exigent un minimum d’information tel l’échange de numéros ou l’identifiant facebook ID.

 

2. Sans identifiant ni numéro de téléphone, comment est-ce possible retrouver un ami sur Dikalo si par exemple il a un pseudonyme ?
Chaque utilisateur dans Dikalo dispose d’un code personnel privé. C est avec ce code que vous pourriez retrouver un ami sur Dikalo. Il est aussi possible de permettre à Dikalo d’accéder à votre répertoire téléphonique. Dikalo pourra ainsi vous permettre d’envoyer une demande d’amitié à vos contacts déjà sur la plateforme. Notez que l’accès au répertoire est purement volontaire et pas obligatoire comme sur les autres messageries

3 -Parlez-nous un peu des debuts de Dikalo
Dikalo a commencé petit. Nous avons fait un premier prototype et en avons parlé autour de nous. Les réactions positive nous ont encouragé à aller de l’avant avec le projet. En décembre 2016 nous avons publié la première version test et comptons de nos jour (Aout 2017) pres de 1 million 200.000 abonnes.

4. Les start up africaines peines généralement à décoller…, quelles sont vos difficultés
La grande difficulté c est de faire comprendre la vision générale derrière Dikalo. La question qui revient toujours : “C’est quoi la plus-value ? Mais il y a déjà WhatsApp.” Donc notre combat c’est de faire comprendre aux usagers le besoin fondamental de la messagerie que nous contrôlons nous même. Heureusement les choses avancent, peut-être à petit pas, mais ça avance tout de même !
Techniquement Dikalo est aussi un grand challenge car construire un tel système demande beaucoup efforts et nous sommes encore très petit avec des moyens très limités. Mais nous espérons attirer de bons investisseurs très bientôt. Ça promet.

5. Vous nous avez parlez de plus d’un million d’utilisateurs… surement vous avez des retours quant à la qualité du produit ?
Dikalo se trouve actuellement en phase test. Nous sommes en train d’intégrer les feedbacks de nos utilisateurs. Jusqu’ici la satisfaction est très grande. Si tout va bien en octobre 2017 la première version officielle de Dikalo verra le jour. Cette version sera disponible sur Google Play, App store, et le web. Nous avons aussi des versions téléchargeables pour Windows, Mac OS et Linux.
Nous comptons sur le public et le soutien des médias pour battre tous les records 🙂

6. Vous semblez être un homme des défis, qui se plait à passer d’un projet entrepreneurial à un autre… jusqu’où comptez-vous aller ?

La messagerie est juste un début. Une fois les abonnés habitués à son utilisation, nous comptons offrir des services uniques et adaptés à chaque public à travers le monde ; la priorité donnée au public africain car nous le connaissons mieux et aussi parce que peu d’entreprises pour ne pas dire presqu’aucune entreprise occidentale ne nous met dans sa liste des priorités


Nous pourrions évoluer par exemple dans le payement/transfert d’argent électronique. Imaginez la possibilité de pouvoir payer partout en Afrique avec un simple texto. Pas besoin d’ouvrir un compte bancaire. Avec près de 850 millions de personne sans compte bancaire sur le continent ceci pourrait changer les choses. Et bien sur beaucoup d’autres services suivront.

 

 

7. Est-ce possible de télécharger l’application dès aujourd’hui ?
Dikalo est disponible sur le web www.dklo.co et en version téléchargeable pour Windows, Mac et Linux (welcome.dklo.co/downloads). Les versions mobiles seront disponibles des Octobre 2017

8. Des conseils pour les jeunes du continent qui peinent à se trouver un emploi ?
Tout ou tard notre continent va émerger. Les choses vont avancer. On ne peut pas stopper le progrès. Il faut s’assurer d’être prompt à accueillir le changement. Si possible s’informer et s éduquer sur internet. Etre curieux. Et pourquoi pas un jour venir travailler avec nous pour faire de Dikalo une référence technologique dans le monde

Contact FacebookDikalo