Sans le Diable, pas de Judaïsme, pas de Christianisme , pas d’islamisme – Par Dawidi Uchiwa

•«Il n’y a pas de diable dans la Spiritualité Africaine indigène, la religion Africaine ne connaît pas un principe cosmique maléfique comme c’est le cas avec le Diable dans la foi chrétienne et musulmane, mais un concept basé sur l’Ordre et le Désordre Naturel ou Cosmique”.
~ Gregor Schmidt, “Croyances contemporaines sur les sorcières et la sorcellerie au Kenya”~
•«Dans la vision du monde Africain, il n’y a pas de concept de Diable qui est en constante bataille avec un Dieu, lesquels ne sont que les deux facettes d’une seule et même pièce, en fait, c’est seulement à travers la colonisation et l’asservissement que les Africains ont adopté une telle notion et, dans certains cas, ils l’ont infusé dans leurs propres systèmes de croyance indigènes» . ~Le concept Africain de Dieu~
•«La spiritualité Africaine indigène ne reconnaît pas un être surnaturel tout-puissant désigné comme le Créateur et à la fois comme le seul maître de l’univers mais plutôt plusieurs combinaisons de Forces, par conséquent, il n’y a pas de mot pour dire Diable dans les langues Africaines, mais dans leur tentative pathétique et trompeuse de traduire la notion étrangère de «Diable» en langues Africaines, les fournisseurs sans imagination des croyances extraterrestres, intolérantes et envahissante comme l’Islam et le christianisme, ont déformé, mutilé et démembré des divinités Africaines de renom comme Esu et Ekwensu.
Le concept du «Diable» est d’abord un produit d’imagination superstitieuse-chrétienne-islamique, qui est essentiellement un personnage pratique pour expliquer leur défaillance Morale
L’agenda missionnaire a eu un certain nombre d’effets pour déclarer l’ethno-spiritualité comme indigne d’être pratiquée puis de la déclarer comme être de l’idolâtrie, et de la superstition. De plus, en identifiant les divinités indigènes avec le Diable, les missionnaires ont validé la croyance en un Diable avec tout le pouvoir et l’attractivité de cette divinité indigène »
~Stephen Bigger “Ethno-spiritualité: un problème postcolonial ?” Edition 3 (2009)~
•«Sans l’invention du Diable, il n’y aurait pas de christianisme parce qu’il est derrière l’origine du faux concept de la bataille de leur Dieu contre le Diable, c’est pourquoi Il n’y a pas de Diable dans la science spirituelle Afrikaine indigène»
~Haki Kweli Shakur~
• «Le terme a été emprunté directement de la théologie chrétienne et de la méconnaissance du Concept de Set»: ~Matthew Maduabuch~
•••
Sans le diable, il ne peut donc pas y avoir de judaïsme, de christianisme ou d’islamisme (Mahometisme), tandis que ni le péché ni le diable ne sont des conceptions Afrikaines d’origine, le «diable» tel qu’exposé par les religions Anti-Afrikaine et non-Afrikaine, lequel n’existe donc pas dans la spiritualité Africaine Traditionnelle, cependant nous ne condamnons pas, ceux qui croient au concept du «diable» ou même au «diable» lui-même, mais dans ce cas sachez maintenant que ce que vous ferez, ne sera pas Afrikain, mais seulement une Aliénation de Plus.
Hotep