Cancer du sein : Une étudiante nigériane découvre un puissant remède

Bonne nouvelle pour les femmes africaine qui souffre de cancer du sein. Une jeune étudiante de l’Université africaine des sciences et de la technologie d’Abuja au Nigeria, a développé un remède efficace contre ce mal. Ce traitement pourra servir d’alternative dans le cadre de la lutte contre le cancer de sein qui continue de faire des victimes parmi les femmes dans le monde.
Cette information a été rendue publique ce mardi 4 juillet dernier, par le directeur de l’éducation de la Banque mondiale, Dr Jaime Saavedra Chanduvi. Ce, à la suite une tournée universitaire d’évaluation des 10 centres d’excellence des Centres africains (ACE).

Selon nos confrères d’Afriklag.com, la Banque mondiale a décaissé environ 10 milliards de dollars pour le projet ACE au Nigeria, dans le cadre des efforts visant à encourager la conduite de la recherche de pointe et la spécialisation des institutions bénéficiaires dans des problèmes spécifiques de développement au Nigeria et même du continent africain.

La recherche de l’étudiante est révolutionnaire. Elle utilise la science macromoléculaire, vise à développer un matériau polymère biodégradable qui pourrait être utilisé comme alternative pour le traitement du cancer du sein dans un proche avenir. Cette recherche porte sur le cancer du sein triple négatif qui est le sous-type agressif du cancer du sein qui est commun en Afrique.

 

 

IMatin.net