La civilisation est d’abord africaine – Par Dawidi Uchiwa

Tous les mythes, les faits archéologiques et historiques indiquent que l’Europe d’autrefois n’était pas la patrie de la population Blanche, d’où il en ressort aussi les preuves que les anciens Grecs tels que les Achaean (Akan), les Danaans (Tribu de Dan) ou les Garamantes (Mande) étaient des Noirs Africains.
En outre, il est clair que ces Noirs ont également enseigné la civilisation, créé les premiers gouvernement européens, donc que ces symboles de gouvernement et de civilisation ne peuvent pas être revendiqués comme étant la propriété des nouveaux Européens.
Toutes les preuves historiques, archéologiques et linguistiques démontrent donc la nécessité que les textes de l’histoire ancienne et surtout contemporaine doivent être réécrits pour refléter que les Noirs en Europe n’étaient pas seulement des visiteurs ou des esclaves, mais les fondateurs de la civilisation grecque et européenne pour que ce pan d’histoire soit éclairé au sujet du rôle des Africains dans l’histoire, ceci afin que les Enfants Noirs et les Enfants Blancs connaissent enfin la Vérité sur l’histoire, et pas seulement à propos des fausses lectures qui nient l’existence du rôle des natifs grecs Africains dans la montée de l’ancienne civilisation gréco-romaine.
En fait, ces Africains de la Grèce Antique et les anciens Européens sont comme tous ces Proto et Afro-Américains qui ont construit la culture et la civilisation Américaine, mais pour lesquels, leurs efforts, ont injustement été ignorés et pour qui les nombreuses inventions ont été réexaminés par des savants qui connaissaient la Vérité, mais qui pourtant cachaient cette vérité pour valider la suprématie du monde Blanc
Hotep