Cette autre diaspora africaine que M6 a délibérément choisie de ne pas présenter

La chaîne de télévision française M6 a surement fait de son mieux, et nous jeunes africains, l’en remercions. Il n’est pas toujours facile de raconter une histoire sans parti pris…, surtout quand des enjeux politiques et économiques comme l’ingérence dans les affaires des Etats africains, le franc CFA peuvent s’y mêler en un clic.
Nous comprenons cette posture; d’avoir voulu donner l’impression que la diaspora africaine en France se résumerait à quelques étalages à Château-Rouge sur Paris, à quelques vêtements colorés lors des soirées à la olé olé comme savent si bien les organiser nos frères pour se rappeler d’où ils viennent et pour mieux tenir durant les hivers glaciaux. Il faut bien rassurer cette jeunesse française que tout va bien…, le noir ne peut mieux faire que ce que vous voyez là.
Nous n’allons pas grogner, cela ne sert à rien!
Et d’ailleurs pourquoi le ferions-nous quand des tabloïds internationaux consacrent des pages entières pour parler de cette autre diaspora africaine qui crée, innove, entreprend ; qui fait partie de la crème de l’élite intellectuelle française voire mondiale; de cette diaspora qui malgré tout n’oublie jamais d’où elle vient!
Nous parlons ainsi de la surdouée Dienaba Sarr, manager de Fed Africa; Didier Acouetey, président fondateur d’AfricSearch; Fati Niang, directrice de BLACK SPOON; Boris Mounet, Fondateur de Meet My Designer; Evelyne Kitt Kitt de industrie KITT FOOD; Dominique Buendé, Président de QuickDo
La liste est surement longue, très longue…, pour mieux étayer notre argumentaire, et considérant que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, nous allons présenter quelques exemples de nos talents selon le pays d’origine.

 

BENIN

 Patrice Tognifodé est un inventeur de nationalité béninoise né en 1968 à Boa (Bénin). Installé depuis 1990 en France, il est professeur et ingénieur de génie mécanique, mais aussi inventeur d’une centrale pluvio-électrique (CENTRATOG) qui permet de produire. EN SAVOIR PLUS ICI

 

 

 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

 Joël NDOMBASI est le CEO & Co Founder de youOrder
Ancien sportif, ex-employé d’Orange et Star’s Service. Passionné par l’urbanisme , c’est en souhaitant améliorer sa logistique qu’il a cofondé youOrder à la fin de ses études.” youOrder est une start-up qui innove dans la livraison du dernier kilomètre.
Transporteur responsable par ces valeurs, youOrder est un véritable partenaire logistique qui accompagne et respecte votre marque lors de la livraison. Pour en savoir plus ICI

 

TCHAD

Après un Master en Relations Internationales et en Affaires Publiques qui la destinait à une carrière dans la diplomatie, la trentenaire Madjissem décide de s’orienter vers l’entreprenariat.Son reve c’est une Afrique émergente. en savoir plus ICI

 

 

 

TOGOLAIS


Missinn AKLO, jeune togolais de la diaspora fondateur et directeur de la marque de luxe de produits cosmétiques « MISS IN PARIS ». En seulement 1 an, la marque est déjà présente au Togo, Nigeria, Ghana, Bénin, Côte d’Ivoire, Sénégal, Gabon et même en Europe. Miss In Paris a eu du succès car vise à nettoyer les tâches, à unifier le teint et à hydrater la peau noire sans ambition de la dépigmenter. En savoir plus ICI

MALI

Lancé dans l’import-export, le jeune diplômé fait fabriquer à Paris des lampes écologiques pour le Mali avec l’ambition de monter bientôt un atelier à Bamako.
Chérif Haïdara reçoit à la table d’un restaurant chinois aux dimensions de salle des fêtes, pas loin de la mairie d’Aubervilliers, en région parisienne. C’est sa cantine. Ses deux téléphones posés sur la table, Chérif, 29 ans, passe commande dans un mandarin fluide, affichant l’air affable mais sérieux d’un fils de diplomate. En savoir plus ICI

MADAGASCAR

 Aujourd’hui, Lalatiana Rakotomanga a 54 ans et elle est grand-mère de 5 petits-enfants. Son histoire ? Celle d’une femme qui n’est pas allée aussi loin qu’elle l’aurait souhaité en terme de carrière à Madagascar, mais qui une fois arrivée en France (et une fois ses enfants devenus indépendants) a réussi le défi de l’entrepreneuriat en utilisant ses connaissances en cuisine malgache. « Si pour certains l’âge est un frein, je pense au contraire qu’il peut être un atout et un moteur supplémentaire », écrit-elle En savoir plus ICI

CAMEROUN


Ludovic Kamgue âgé de 48 ans est un Styliste bien installé sur la place parisienne.

Propriétaire d’une ligne de vêtements Stradels créée en 1999, l’entrepreneur camerounais aux multiples casquettes a trois outiques au cœur de Paris, avec une dizaine de salariés, et trois autres au Cameroun, où il emploie une quinzaine de salariés.

SENEGAL

Gaëlle Vanessa Prudencio surnomée Vanoue juriste de formation est l’auteur du blog Gaëlle Prudencio
Elle y partage depuis 2007 les aventures vestimentaires d’une femme ronde vivant dans la capitale de la mode. Créatrice du challenge French Curves qui réunit une cinquantaine de blogs francophones rondes, elle est garante du mouvement Body Positive en France.

Ses écrits, ses looks, le port des cheveux naturels La jeune blogueuse de 33 ans a pu imposer son style et son énergie en devenant tantôt cover girl de Winkler Magazine, égérie pour Pauline et Julie ou encore invitée dans les clips de Passi et Inna Modja.

Aujourd’hui désireuse de permettre à ses compatriotes sénégalaises et toutes les fashionista d’accéder à une mode tendance et de qualité, Vanoue a lancé la Curvy Boutiqueen ligne proposant des vêtements à partir de la taille 42.

COTE D’IVOIRE

Stéphane Eholié, (PDG Simat) premier opérateur économique ivoirien coté sur le marché boursier parisien.
La manutention, le transit maritime et aérien ainsi que la consignation, la logistique et l’entreposage sont des secteurs d’activité détenus dans nos pays africains par de grandes sociétés multinationales. Parce que cet ensemble d’activités qualifiées d’auxiliaires de transport est à forte intensité capitalistique. C’est un secteur qui exige des moyens financiers colossaux. En Afrique, très peu d’entrepreneurs locaux s’y engagent à cause de cette contrainte majeure, laissant ainsi le champ libre aux grands groupes plus que centenaires comme Bolloré, Maersk, Msc d’avoir l’exclusivité des parts de marché. Mais depuis 2001, l’opérateur économique ivoirien fait ses pas dans ce secteur, côtoie ces barons de la manutention et du transit maritime et aérien en Côte d’Ivoire et dans bien d’autres pays. Il s’agit de Stéphane Eholié, diplômé de l’université de Paris IX Dauphine, fondateur de la Société ivoirienne de manutention et de transit (Simat), une Pme à capitaux 100% ivoiriens. «On ne peut pas être un pays à façade maritime comme le nôtre et ne pas avoir d’entrepreneurs locaux opérant dans la manutention et le transit maritime», souligne-t-il. Mais au-delà de cette remarque pertinente, la création de la Pme est la matérialisation de l’ardent désir inné de Stéphane Eholié d’entreprendre, de faire des affaires. Sans ce virus entrepreneurial, il se serait bien contenté de son poste de haut cadre chez Bolloré, jusqu’à sa retraite. En savoir plus ICI

Une liste non exhaustive des talents de la diaspora africaine qui s’auto-emploie, emploie non seulement en France, en Afrique aussi!

Ne concluons pas sans  rappeler que, tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse ne peuvent que chanter la gloire du chasseur.