ENTRETIEN AVEC MENYE ANGELLINE : COACH DE DEVELOPPEMENT PROFESSIONNELLE

Il y a des personnes qui inspirent, qui nous tirent vers le haut. Qui sont humbles, passionnées, présentes, belles. Angeline Menye en fait partie. Les projets sur lesquels elle s’ engage, elle en fait une affaire personnelle. Elle y donne vie et espérance. 

Pour en savoir davantage, nous l’avons rencontrée pour vous. Elle a bien voulu nous accorder un interview


1- Bonjour Angeline, nous sommes ravis de nous entretenir avec toi aujourd’hui. Peux-tu te présenter rapidement pour les personnes qui ne te connaissent pas ? Quel est ton parcours professionnel ?

– Je me nomme MENYE Angeline Mireille, j’ai 30 ans et je fais 1m70. Je suis de nationalité camerounaise ; originaire de la Région du Centre et du Département de la Lekié.
– J’ai commencé à travailler à Activa Assurance comme commercial indépendante, puis à C’Event pour le Festival Nguon. En 2015, j’ai été recruté à Evolving Consulting en tant que Assistante commerciale, l’année qui suivait, l’on m’a recruté dans une société de transit comme Secrétaire de Direction ; à côté, je travaillais comme Communicatrice à Camerlinked, le 1er Réseau social camerounais. Actuellement, je travaille pour le compte de ABC (for A Better Cameroon).

2- Nous avons eu l’occasion de te suivre dans tes multiples activités qui font de toi aujourd’hui une motivatrice professionnelle. Peux-tu nous dire comment t’es-tu retrouvé dans ce secteur d’activité ?
– Une motivatrice professionnelle ? ahahahaha ce n’est pas trop dire ? Bref, j’encourage beaucoup les jeunes gens à avoir confiance en eux par la motivation de soi et développement personnel, en plus de cela, j’encourage les jeunes à opter pour le bénévolat dans le but de renforcer leurs capacités professionnelles et avoir de l’expérience professionnelle par la suite.

3- Nous croyons savoir, que tu t’investis aussi dans le secteur de l’agriculture. Peux-tu nous en dire davantage ? Quelle est la synergie avec tes autres activités ?
– J’ai toujours été passionnée par l’agriculture, étant donné que mes parents s’y investissaient déjà. J’ai pris goût et je mène de temps en temps de petits travaux au champ. Je me sens mieux dans les activités agropastorales, c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé vers le Projet CIAC (Centrale d’Information Agropastorale du Cameroun) ; dont je suis la Coordonnatrice.

4- Par ton expérience, peux-tu nous dire quelles sont les difficultés que tu rencontres ?
– La première difficulté c’est avoir en face de moi (en tant que motivatrice) des jeunes qui rejettent les clés du succès qu’on leur présente. Je lis beaucoup des ouvrages sur la motivation de soi, développement personnel et santé financière ; ce que j’apprends, je cherche toujours à le partager avec les autres mais ceux-ci ne sont pas trop réceptifs.
– En agropastoral, les difficultés majeures que je rencontre sont : trouver une terre ou terrain cultivable et moins cher et l’accès au financement

5- Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ? A contrario, y a-t-il un aspect de la vie de Life Coach et d’agricultrice qui te déplaît particulièrement ?
– Ce qui me plait le plus c’est de pouvoir partager avec des gens, les enseignements que nous livrent ces ouvrages de motivation de soi etc
– Ce qui me déplait dans ce métier c’est que l’on nous considère comme des débrouillards, des personnes qui ont faim, et ce n’est pas bien
– En agriculture, j’aime aller sur le terrain, travailler avec les Associations, Coopératives et GICs ; toujours être en contact des agriculteurs et éleveurs et échanger avec eux sont des moments merveilleux pour moi.
– Ce qui me déplait en agriculture, c’est le moment de désherber une plantation et ça irrite parfois de voir sa plantation envahie par des mauvaises herbes

6- Y a-t-il des formations diplômantes et/ou professionnalisantes spécifiques pour accéder à cette profession de Life coach ?
– A ma connaissance, non ! Toutefois, je crois qu’il y a des formations en ligne auxquelles tout le monde peut participer

7- En dehors de ces deux domaines de passion que tu vis, y a – t – il un autre aspect de ta vie que tu aimerais nous présenter ?
– Bien évidemment ! Angeline Menye, en dehors de l’agropastoral et de sa vie de life coach, a une vie associative. Je suis membre de la Jeune Chambre Internationale du Cameroun (JCIC), membre de l’Association des Jeunes Citoyens Actifs (AJCA) et Fondatrice de CAPA (Cercle des Amis Passionnés par l’Agropastoral).

8- As-tu des projets pour l’avenir ?
– Ooooh oui ! j’ai des projets de création d’entreprise dans les domaines de l’agropastoral, dont une grande Coopérative agricole et même dans le domaine de life coach. Je ne peux rien vous dire pour le moment, ça reste secret.

9- Quels outils marketing as-tu mis en place qui te permet de mener à bien ton activité ?
– J’emploie le « bouche – à – oreille », une technique marketing traditionnelle mais efficace
– J’utilise également le marketing digital à travers mes différents comptes des réseaux sociaux.

10- As-tu un blog ou un site internet ?
Non ! Pas encore, aucun des deux, je reste pour l’instant sur mes différents compte des réseaux sociaux

11- Quels sont les trois conseils que tu donnerais à un jeune qui souhaite suivre ton exemple ?
– Limite ton amitié aux personnes qui peuvent d’apporter un plus dans ta vie et ta profession
– Sois dynamique, honnête, « bosseur » et fais de la droiture ta meilleure copine
– Adonnes-toi de temps en temps au bénévolat, tu apprendras beaucoup. Surtout diversifies les domaines professionnels