En Afrique de l’Est, les petits agriculteurs pourront vendre leurs produits sur mobile

Une nouvelle plateforme numérique est sur le point de révolutionner la commercialisation des produits agricoles en Afrique de l’Est.

Baptisée 2KUZE, du Swahili « Grandissons ensemble », la nouvelle plateforme pour téléphone portable aidera les petits agriculteurs du Kenya, de l’Ouganda et de la Tanzanie à trouver des acheteurs tout en simplifiant la vente de leurs produits.

La plateforme a été développée au Laboratoire en faveur de l’inclusion financière* de Mastercard, à Nairobi, avec une subvention de la fondation Bill & Melinda Gates, la plus grande fondation caritative privée du monde. L’objectif de 2KUZE est de venir en aide aux agriculteurs qui ont moins d’un hectare de terre. Mastercard est une société de produits financiers basée à New York.

L’Afrique de l’Est est à l’avant-garde en matière de téléphonie mobile et de transferts de fonds par mobile*. Près de 70 % de la population* de la région possèdent un téléphone portable.

« Nous sommes convaincus qu’avec l’utilisation du mobile, une technologie omniprésente chez les agriculteurs en Afrique, nous pouvons améliorer et simplifier l’accès aux finances, apporter une efficacité opérationnelle et faciliter des paiements plus rapides », affirme Daniel Monehin, président de la division Afrique subsaharienne chez Mastercard.

Actuellement, les petits agriculteurs doivent transporter leurs produits jusqu’aux marchés pour trouver des acheteurs. N’ayant pas accès à de vastes réseaux, ils doivent souvent accepter le prix qui leur est offert sans pouvoir négocier.

Mastercard espère remédier à cette situation en créant des marchés numériques pour les petits exploitants agricoles.
L’initiative pour mobile #2Kuze de Mastercard vise à aider les petits agriculteurs d’Afrique de l’Est.

Voici comment fonctionne la plateforme 2KUZE :

Un agent de 2KUZE inscrit les agriculteurs et les acheteurs.
Les acheteurs affichent des commandes de produits agricoles sur 2KUZE.
Les agriculteurs reçoivent les commandes par texto.
Les agriculteurs indiquent, en répondant aux textos, s’ils peuvent traiter une commande, entièrement ou en partie.
Un agent de 2KUZE collecte la marchandise auprès de l’agriculteur et la livre au client.
Le client paie la facture des produits agricoles avec un transfert de fonds sur mobile, un transfert bancaire ou de l’argent liquide.
Avec 2KUZE, les agriculteurs ont accès à un plus grand nombre de clients, d’où la possibilité d’obtenir de meilleurs prix.

La nouvelle plateforme permettra aux agriculteurs de passer moins de temps à se rendre aux marchés. Un avantage particulièrement important pour les agricultrices, d’après Mastercard, puisqu’elles peuvent difficilement quitter leur exploitation en raison de leurs responsabilités familiales.

En adoptant 2KUZE, explique Mastercard, les agriculteurs pourront aussi obtenir des crédits et des taux d’intérêts plus avantageux auprès des banques. La vente de produits agricoles est d’habitude une transaction faite en liquide qui ne laisse aucune trace. Mais avec 2KUZE, les ventes seront documentées par le logiciel et permettront aux agriculteurs de prouver leur solvabilité.

Le projet sera lancé à destination de 2 000 petits exploitants au Kenya, en collaboration avec la Cafédirect Producers’ Foundation*, une association de soutien des agriculteurs. Mastercard prévoit d’élargir cette initiative au reste de l’Afrique de l’Est.