La civilisation africaine est source de tous les sciences – Par Dawidi Uchiwa

Après la période Mauresque, pendant la Renaissance en Europe, (entre 1440-1700) et par la suite, les savants européens ont continué à accéder à la connaissance de l’Afrique par le biais des Noirs d’Égypte avec lesquels, ils avaien établit à l’époque des systèmes de la création comme celui de Copernic (1473-1543) avec la contribution importante que la terre tourne autour du soleil et non l’inverse

Isaac Newton (1642-1727) le père de la mécanique moderne, n’est pas moins important pour sa contribution dans les mathématiques et dans la physique qui à l’époque menaçait aussi la stabilité d’une Europe qui n’avait pas encore concilié la religion et la science, grâce à lequel, deux sujets universitaires ont émergé dont les descriptions disent beaucoup sur la façon dont les civilisations Africaines avaient été établies comme ci-dessus est comme ci-dessous qui sont ; Égyptologie (étude de l’Egypte et de ses systèmes de connaissance) et lanpyramidologie, cette dernière étant l’étude des pyramides.

Cela n’est pas surprenant étant donné les systèmes extrêmement avancés et complexes intégrés dans la technologie et la construction des pyramides qui traitaient à la fois de la spiritualité, des mathématiques, de l’astronomie, de la physique, de l’ingénierie, de l’éducation, etc.

Dans son livre , “Principia Mathematica” écrit en latin, laquelle était la langue des Élites intellectuels de l’époque, Newton après avoir maîtrisé la Pyramidologie , était convaincu que les Égyptiens étaient les pionniers de l’Astronomie (l’étude des étoiles) et que de là, la science s’était répandue dans le reste du monde et se rendit compte que les anciens Égyptiens d’Afrique noire connaissaient la Gravitation et la théorie Atomique (Martin Bernal, 1987).

Comme Copernic, Isaac Newton avait réalisé que le Soleil , et non la Terre était le centre de notre système Solaire mais a aussi démontré aux religieux la manière dont l’idéologie affecte la connaissance des gens et comment l’épistémologie (la théorie de la connaissance) change avec le temps et les circonstances

Mais lorsqu’il se rendit compte que ses théories pouvaient compromettre le christianisme et l’ordre constitutionnel fondé sur la monarchie, il déclassa donc l’antériorité des civilisations égyptiennes pour placer son origine religieuse au commencement de la civilisation égyptienne juste avant la légendaire Guerre de Troie (vers-3100. -1300) alors que la civilisation et les idées égyptiennes s’étendent des dizaines de milliers d’années avant la guerre de Troie

Dans sa contribution sur la théorie atomique, John Dalton (1766-1844) affirme que les éléments consistaient en minuscules particules appelées atomes, étaient bien connues même pour les non-scientifiques, cependant Isaac Newton était lui-même déjà conscient que la théorie atomique était connue des anciens Egyptiens.

Il aurait fallu un courage extraordinaire de la part des savants non-Africains pour offrir toutes ces informations aux Africains parce que cela aurait eu à terme des implications pratiques dans le futur en libérant mentalement les Africains d’aujourd’hui, lesquels ne devaient pas apprendre que la pauvreté et leur sort ne pouvaient pas être dus aux gènes, ces mêmes gènes qui ont fait les Egyptiens Anciens dont les connaissances sont encore au travail dans le monde d’aujourd’hui.

La Théorie Atomique de Dalton a soutenu que la matière ne pouvait ni être créée, ni être détruite et que les atomes sont les plus petites particules de matière, grâce à laquelle Einstein (1879-1955) apparaîtra miraculeusement avec sa fameuse équation, E = MC 2 , montrant la relation entre la quantité d’énergie libérée quand la matière est détruite lors d’une réaction nucléaire multipliée par la vitesse de la lumière au Carrée

Hotep.