FALSIFICATION | Quand Hollywood attribue des rôles de noirs aux acteurs blancs: quelques exemples

En 2016 Tiffany Jones du blog coffe Rhetoric dénonçait le système hollywoodien qui a la fâcheuse tendance à blanchir ou à éclaircir de nombreuses histoires notamment lorsqu’elles mettent en scène des personnages noirs. Il est fréquent que à Hollywood l’annonce du casting d’un film crée la controverse.

Quelques personnages noirs de l’histoire ou des romans que Hollywood a blanchis

Joseph Fiennes Interprète Michael Jackson dans Urban Myths

Quelques jours après sa très remarquée apparition aux Golden Globes, la fille du chan­teur, outrée et remontée comme un coucou, a partagé son opinion avec ses follo­wers « Je suis tellement offensée, je suis sûre que beaucoup d’autres gens aussi, et honnê­­te­­ment, ça me donne envie de vomir. » Elle a conti­nué en twit­tant « Où est le respect ? » avant de conclure sur le rapport qu’avait son père avec ses origines. « Il a signi­­fié à de multiples reprises sa fierté pour ses origines. Il n’aurait jamais voulu ça. »

Le réalisateur d’Urban Myths, Ben Palmer, a défendu son choix de casting dans les colonnes de The Guar­­dian arguant que l’inter­pré­ta­tion de Michael Jack­son relevait d’un réel « un chal­­lenge en terme de ressemblance physique ». 

Zoe Saldana pas assez noire pour être Nina Simone

Le choix de Zoe Saldana pour interpréter Nina Simone dans le biopic de la diva du jazz a fait polémique en 2016. Les critiques fusaient de partout. En cause, le fait qu’une actrice métisse incarne un personnage noir: Zoe Saldana, Américano-Dominicaine au teint clair jouant une Nina Simone Afro-Américaine au teint foncé.  Un blanchiment qui amena la famille a répondre de manière acerbe à l’actrice Zoe Saldana qui,  pour répondre à cette polémique, cita  l’interprète de Feeling Good dans un tweet: “Voilà ce que représente la liberté pour moi: ne pas avoir peur, ne jamais avoir peur.”

La famille de Nina Simone s’est fendue d’un tweet acerbe pour répondre à l’actrice, que l’on pourrait traduire par: “Elle est sympa votre histoire, mais par pitié, ne prononcez plus le nom de Nina. Pour le restant de vos jours”. Quelques heures plus tard, les héritiers de la diva ont de nouveau exprimé leur désarroi quant au choix de l’actrice: “Nous espérons qu’un jour, les gens commenceront à comprendre combien tout cela est douloureux. Cela nous prend aux tripes, nous brise le coeur, nous donne la nausée. Un jour, ça passera, mais pour l’instant…”

Au yeux de Nina Simone, l’égalité raciale était en effet primordiale. “Je ne peux pas être blanche et je suis le genre de fille de couleur qui ressemble à tout ce que les Blancs méprisent ou ont appris à mépriser” disait la légende du jazz.

 « Half of a yellow sun » de best-seller éponyme de l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie

L’adaptation du livre  Half of a yellow sun pose la même problématique: trop clair au gout de la critique et des défenseurs de la cause noire.

L’acteur britannique Chiwetel Ejiofor, a déclaré que le film lui permettait d’explorer ses origines et son histoire familiale ; une page douloureuse de l’histoire nigériane : la guerre du Biafra.

Angelina Jolie joue Mariane Pearl dans A Mighty Heart

angelina jolie playing mariane pearl 2

L’épouse du journaliste du journal de Wall Street, Daniel Pearl, est d’ascendance afro-chinoise-cubaine. Un regard sur Mariane Pearl et il devient clair qu’elle n’est pas blanche. Donc, il n’est pas difficile d’imaginer comment les fans étaient indignés quand l’actrice Angelina Jolie a été choisie comme Mariane dans le biopic 2007 A Mighty Heart.

Jennifer Lawrence est Katniss Everdeen dans The Hunger Games

hunger-games_2167652b

Rappelez-vous la réaction raciste sur le casting d’une jeune actrice afro-américaine comme Rue dans le blockbuster 2012 The Hunger Games? L’indignation était élevée, même si Rue est décrite comme ayant “la peau brun foncé et les yeux” dans le livre sur lequel le film était basé.

Il est intéressant de noter qu’il n’y avait pas d’indignation que le personnage Katniss Everdeen, largement considérée comme une femme de couleur par de nombreux lecteurs du livre, a été joué par Jennifer Lawrence, les cheveux bleus et les yeux bleus Jennifer Lawrence dans le film.

L’Auteure Suzanne Collins décrit Everdeen dans le livre comme ayant les cheveux noirs droits, la peau d’olive et les yeux gris.

Anthony Hopkins dans The Human Stain

Anthony-Hopkins-plays-Black-manThe-Human-Stain

Dans le film de 2003, The Human Stain, Anthony Hopkins joue, Coleman Silk, un professeur de collège juif qui, malgré son apparence, se révèle être un Noir.

Pour des raisons évidentes, les cinéastes décidaient de ne pas magouiller de blackface, (…)
La décision de casting dans The Human Stain était déconcertante car il ya un certain nombre de bons acteurs à Hollywood qui ont déjà la capacité de passer comme blanc, mais à qui on n’a pas donné de rôle.

Mena Suvari  en tant que femme Noire dans Stuck 

Mena Suvari plays Chante Mallard

Stuck est un thriller de 2007, basé sur l’histoire vraie d’une femme noire, Chante Mallard, qui a exécuté irresponsablement un sans-abri avec sa voiture et l’a laissé mourir sur son pare-brise.

Le personnage de Mallard est appelé “Brandi Boski” dans le film.

L’actrice blanche à jouer Brandi a été la star de Beauté américaine, Mena Suvari. Pour ajouter l’insulte à la blessure, les cinéastes ont pensé qu’il était approprié que Suvari porte des tresses plaquées dans le film, comme pour indiquer la véritable ethnicité du caractère.

Kevin Spacey dans Pay it Forward

Kevin Spacy as eugene simonet or Reuben St.Clair
Kevin Spacey a joué dans le film 2000 Pay it Forward dans le rôle d’Eugene Simonet, un professeur qui inspire le personnage principal Trevor McKinney pour changer le monde.

Les cinéastes peuvent avoir poussé la licence créative à la limite parce que dans le livre sur lequel le film est basé, Simonet s’appelle Reuben St.Clair, et il est un Noir.

Le rôle a été apparemment offert à l’acteur Denzel Washington, mais parce que d’autres acteurs mâles noirs sont apparemment difficiles à trouver à Hollywood, les directeurs pensaient que Spacey pourrait le faire.

 


Lawrence Olivier en Blackface pour Othello

Laurence Olivier Othello

La tendance d’Hollywood à contourner les acteurs noirs pour les rôles noirs est enracinée dans l’utilisation historique de l’industrie des acteurs blancs en noir pour représenter les Noirs dans le film.

Un exemple est le film de 1965, Othello, basé sur la pièce shakespearienne du même nom. Lawrence Olivier a joué la blackface et a été nommé pour un Academy Award pour avoir joué le personnage de Shakespeare, décrit comme un «Moor» dans la pièce.

Avec la contribution Source de OJAL

LIRE AUSSI

LE VRAI WILLIAM SHAKESPAERE ETAIT UN HOMME NOIR

PARIS JACKSON EST OUTREE QU’UN ACTEUR BLANC JOUE SON PÈRE MICHAEL

LA MAISON BLANCHE AURAIT ELLE CONNU SIX PRESIDENTS NOIRS AVANT BARACK OBAMA?