Quels sont ces pays africains membres de la Cour Pénal Internationale

Fondée en 2002, sous l’égide de l’ONU, la CPI est une juridiction permanente à compétence universelle chargée de juger les personnes (et pas les Etats) accusées de génocide, de crimes contre l’humanité, de crimes d’agression et de crimes de guerre. L’idée en avait été lancée à la conférence de Rome quatre ans plus tôt, alors que le génocide du Rwanda était encore dans tous les esprits. Le souci des pères fondateurs dont faisait partie l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan était de créer un tribunal international pour en finir une fois pour toutes avec l’impunité des autorités politiques et militaires jusqu’au sommet des Etats.

Le fonctionnement pratique de l’institution s’est révélé plus problématique. Limitée dans ses compétences, puisqu’elle ne peut se charger des affaires qu’en cas de défaillance des juridictions nationales, la Cour de La Haye s’est très vite retrouvée avec sur les bras des plaintes sur des crimes perpétrés sur le continent africain, où de nombreux Etats sont dans l’incapacité de mener à bien des poursuites, faute d’infrastructures judiciaires adéquates. Ainsi, sur les dix « situations sous enquête » à la CPI au jour d’aujourd’hui, neuf concernent les pays africains conclut RFI

Quels sont les pays africains signataires du Statut de Rome?

Les 34 pays africains ont signé le statu de Rome:

Afrique du Sud

2- Bénin

3- Botswana

4- Burkina Faso

5- Burundi

6- Cap-Vert

7- République du Congo

8- République démocratique du Congo

9- Comores

10- Côte d’Ivoire

11- Djibouti

12- Gabon

13- Gambie

14- Ghana

15 – Guinée

16- Kenya

17- Lesotho

18- Liberia

19- Madagascar

20- Malawi

21- Mali

22- Maurice

23- Namibie

24- Niger

25- Nigeria

26- Ouganda

27- République centrafricaine

28- Sénégal

29- Seychelles

30- Sierra Leone

31- Tanzanie

32- Tchad

33- Tunisie

34- Zambie