LE COUP D’ÉTAT REPAS PRÉFÉRÉS DES AFRICAINS – Par Aime Ndong

Afrique : 89 coups d’État et 21 présidents assassinés depuis 1945

L’Afrique semble demeurer le laboratoire favori des expériences politiques européennes. Son hasardeux partage lors de la conférence de Berlin de 1885 a durablement planté les graines de la discorde qui germent encore de nos jours.

Si l’on dresse le bilan des 50 dernières années, il est choquant voir désastreux. 89 coups d’État depuis 1953, 22 présidents assassinés et 75 conflits armés depuis 1945. Des millions de morts et de déplacés, mais surtout des génocides oubliés ou avoués sur le bout des lèvres

Tout le monde a sa part de responsabilité, car l’histoire a doté le continent africain d’hommes d’envergure comme Modibo Keïta (remplacement franc CFA par le franc malien), Thomas Sankara qui avait le « courage de dire et l’intelligence de faire » dans l’intérêt du peuple, et cela quoi qu’il advienne, Kwame Nkrumah, le plus ardent défenseur du panafricanisme, Patrice Lumumba, Félix-Roland Moumié, Sylvanus Olympio, Laurent Gbagbo.

LE SORT DES COUPS D’ETAT AFRICAINS

1-Le Nigéria est le pays africain le plus secoué par les putschs, ils sont au nombre de 8 (1966 et 1975 à deux reprises, 1976, 1983, 1985, 1993)

2- Burkina Faso

S’en suit le groupe des pays ayant subi 4 coups d’État formés par le Burundi, l’Ouganda, le Congo, le Niger, le Tchad, et la Guinée-Bissau.

L’équilibre demeure fragile, car le dernier en date est le Burkina Faso (16 9 2015 et celui en Gambie, il appartient aux nouvelles générations de porter un combat qui a été trop de fois repoussé depuis 1945. L’Afrique est en attente d’un nouvel héros qui pourra briser ces chaînes une bonne fois pour toute