LA CULTURE DU CAFÉ, VÉRITABLE FREIN AU DEVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE

Le café nuit à l’Afrique ! Bien que d’origine africaine, le café ne convient pas à notre continent. Nous vous expliquons pourquoi.

Quand nos héros luttèrent pour les indépendances, ils pensèrent qu’il suffisait de prendre le contrôle politique de nos pays pour se dire indépendant !! Non, aujourd’hui nous savons que ce n’est pas le cas. Oligarchies occidentales avaient anticipé et savaient qu’un jour où l’autre nous voudrions gérer notre économie. Ce qu’ils savaient aussi et que nous savons aussi aujourd’hui c’est qu’ils allaient tout faire pour avoir main basse sur nos ressources ceci à travers le contrôle de notre système éducatif, nos ressources naturelles, notre psychique et surtout notre agriculture.

Dans les années 1700 l’Europe entre dans une concurrence agro pastoral où certains Etat dépendaient des autres pour la survie de leur population… Tous étaient chèrement payés : sucre, café, coton, l’indigo et tant d’autres denrées qu’ils ne pouvaient obtenir de leur territoire.

C’est dans ce contexte que la France par exemple pour ne pas être ruinée par la révolution qui devenait inévitable, se retourne dans un premier vers ses DOM-TOM et ensuite ses colonies. En 1801, François de Neufchâteau parlant de la St Dominique disait : « Lorsque j’allai à Saint-Dominique, en 1783, et que je pus, pendant 6ans, connaitre par moi-même et peser sur les lieux la fécondité étonnante des terres de ce nouveau monde avec lequel l’Europe ne peut entrer, sous ce rapport, en aucune comparaison. […] J’ai vu le mais cultivé par des nègres très peu soigneux, rendre trois récoltes par an sur le même terrain, sans fumier et sans peine» Ils décidèrent de faire de nos pays leur el dorado agricole et de ce fait, nous nous retrouvons mécaniquement obéissants dans la culture du café et autres plantes qui ne serviraient pas à l’Afrique!

Le café est le fruit du cafetier; qui ne produit qu’après 3 ans et devient rentable à partir de 5 ans. Sa durée de vie est comprise entre 25 et 50 ans. Un caféier produit, en moyenne 2,5 kilos de cerises par année. Une fois traités, les fruits représenteront 500 g. de café vert qui donneront 400 g. de café torréfié, soit à peine de quoi faire 80 tasses de café (de 10 cl). Un petit calcul édifiant: s’il faut 2,5 kilos de cerises fraîches pour faire 400 g. de café, il faut donc 6.25 g. de cerises pour faire 1 gramme de café. Considérant qu’un café serré contient 9 grammes de poudre, il faudra donc récolter près de 60 g. de cerises pour que vous puissiez vous préparer une bonne tasse de café! Pour remplir votre paquet d’une livre de café, les producteurs auront donc dû cueillir 3,125 kilos de cerises.

Le café est cultivé à 33% en d’Afrique; Les 75 pays producteurs de café produisent 6,3 millions de tonnes de grains de café par an, soit 106 millions de sacs de 60 kilos. 60% des sacs exportés partent vers l’Europe, 24% vers l’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada). Certains pays producteurs utilisent une partie de la récolte pour leur marché intérieur. Nous avons comme premiers importateurs de café dans le monde sont les États-Unis (18 millions de sacs de 60 kg), suivis de l’Allemagne, de la France et du Japon.

Le prix du café est fixé sur les marchés à termes qui fluctuent fortement en fonction des éléments climatiques, évènements politiques et fluctuations monétaires.

De nos jours, seulement quatre multinationales de l’alimentation acquièrent plus de 70 % du café exporté (café brut). À elle seule, la compagnie Nestlé achète 12% de toute la production mondiale. Les ventes totales de café de Cargill, une autre entreprise agroalimentaire, sont plus élevées que le produit national brut (PNB) de n’importe lequel des pays d’Afrique où elle s’approvisionne en fèves de café.

Par ailleurs, le café est  l’une des boissons la plus bue au monde. On y retrouve des vitamines, des minéraux et des polyphénols aux propriétés anti-oxydantes. Mais le principe actif le plus notoire est… la caféine et sous ses airs innocents de « booster d’énergie », il pourrait vite devenir l’ennemi de votre bien-être… Sans même que vous vous en rendiez compte!

Combien de Caféine dans les Cafés?

Quantité de mg de caféine par tasse de 150ml

Filtre: 100 à 180 mg

Instantané: 70 à 120 mg

Percolateur: 75 à 180 mg

Expresso: 90 à 100 mg

Décaféiné: 1 à 7 mg

Sur le plan de la santé le café pose plus de problème qu’il ne peut en résoudre.

  • Les effets sur le système cardiovasculaire à long terme sont contradictoires. A doses normales, le café n’est pas délétère. Cependant, certaines études montrent une augmentation du risque d’infarctus, de la tension artérielle, une augmentation du « mauvais » cholestérol et une diminution du « bon » cholestérol chez les « grands consommateurs de café » (au-delà de cinq tasses par jour).
  • Le risque d’infarctus serait deux fois plus important chez les personnes buvant plus de quatre tasses de café par jour, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Associations. Seraient surtout à risque les personnes qui « éliminent » mal la caféine. En effet, certaines enzymes détoxifiantes de l’organisme permettent d’éliminer la caféine. Si ces enzymes sont déficientes, les risques sont plus importants pour une même dose de café.
  • Le café allonge la durée d’endormissement et raccourcit le temps de sommeil total. La caféine désorganise le sommeil et donne l’impression qu’il a une moins bonne qualité. Cependant, beaucoup de personnes se sont habituées à absorber du café vers 18 heures sans rencontrer aucun problème pour dormir. Cela s’explique par la capacité qu’a le cerveau de compenser la caféine en augmentant la sécrétion des hormones de sommeil au moment où l’on se couche.
  • Anxiété et Irritabilité : certaines personnes ressentent l’anxiété montée lorsqu’ils consomment de la caféine ou encore, leur humeur devient plus irritable, un peu les mêmes émotions qu’une personne peut ressentir lors de la consommation de boissons alcoolisées. Ne vous inquiétez pas, ces symptômes disparaissent lorsque vous cessez ou diminuez votre consommation de café. Cela est principalement dû à l’augmentation du rythme cardiaque, qui provoque une certaine anxiété chez des personnes. Dans les pires de cas, certaines personnes auront des palpitations ou encore des tremblements corporels qui seront aussi diminués lorsque la consommation sera cessée.
  • Prise de Poids ; le café est pauvre en calories et en matières grasses, mais certaines sortes de cafés sont extrêmement riches en matières grasses et en sucre. C’est le cas pour les cafés panachés, moka, cappuccino, café brésilien, café avec Bailey’s, qui contiennent plus de gras, de calories et de sucre qu’une tasse de crème glacée.
  • Infertilité : Une personne qui consomme plus de 300mg de caféine par jour diminue ses risques de fertilité ou encore à des retards de conception.
  • Perte de Masse osseuse : le café est un diurétique qui provoque l’augmentation en volume et en fréquence des urines. En allant plus souvent aux toilettes pour uriner, cela augmente aussi votre perte en calcium car le café augmente son excrétion. Cela peut même amener à l’ostéoporose si cette personne ne compense pas cette perte en ayant une alimentation riche en calcium.

Conclusion pourquoi devons nous  abandonner la culture du café.

  • Un cafetier produit après un minimum de 3ans 80 tasses de café, soit 70kg par hectare sachant qu’un kg de café à l’achat est d’à peu près 850 frs CFA. Nous sommes donc à 59500 pour UN HECTARE DE TERRE !!! Soit à peu près la consommation annuelle de détergent pour la lessive dans une famille de 4.
  • Le taux de consommation de cette boisson est quasi zéro dans nos pays.
  • Pourquoi devons subir les fluctuations de prix d’un produit qui n’ajoute rien au panier de la ménagère ?
  • Comment remplir le panier de la ménagère si le café n’est ” rentable” qu’apres 3ans minimum?
  • Combien de noirs sont-ils employés dans les multinationales comme Illy café qui est parmi les premiers dans ce secteur?
  • Quel est l’apport nutritif de la consommation du café ?

Il est temps pour nous de penser d’abord à nous, ce qui nous convient. La culture du café reste par exemple un moyen de domination et de sous-développement.