MERCI YAHYA JAMMEH – Par Bruno Tamo

Quitter le pouvoir qu’on a consolidé pendant plus de 20 ans sans effusion de sang ni destruction de biens est acte de grandeur. Les gambiens devraient dire MERCI à Yahya d’avoir évité de leur plonger dans les cri de cannons et des incertitudes . Lui même l’a dit dans son discours d’adieu que c’est par amour qu’il s’en va et non par faiblesse.

Á bord d’un Air Guinea l’ancien président gambien a quitté Banjul pour Conakry . Ses 13 luxueuses voitures embarquées dans un avion tchadien devraient attérir dans la capitale guinéenne avant de continuer sur Malabo qui semble être la destinationfinale de Jammeh.
À l’heure où sommes la Gambie est sans Président. Jammeh étant en Malabo et Barrow lui au Sénégal . Ce dernier dit qu’il ne rentrera que lorsque l’ordre sera établi. De quel ordre s’agit-il? Peut être juste un signe de peur pour le nouveau président gambien très amorphe , qui aura à faire avec le système millitaire et politique mis en place par Jammeh. Ceux avec qui Jammeh avaient pris le pouvoir sont devenus les pontes du régime.
Il a pourtant été favorable à l’envahissement de la Gambie par les troupes sénégalaises( au nom de Ecowas). L’armée sénégalaise d’occuption pourrait rester aussi longtemps en Gambie. C’est un piège qu’à tendu Jammeh à ses pairs de la cédéao: intervention armée pour déloger un président qui conteste les resultats d’une élection . Y a pourtant des foyers de terreur partout en Afrique qui peuvent interesser l’armée sénégalaise comme au Nord du Cameroun où boko haram terrorise la population, au Nord du Mali, en Casamence, au Sudsoudan, au nord kivu…..
Oui Jammeh a joué en grand!