Le terme arabe “islam” vient du terme sanskrit;”Ishalaam” ou de “Serem” en Kamit qui signifie la Paix” – Par Dawidi Uchiwa

Le terme arabe “islam” vient du terme sanskrit;”Ishalaam” ou de “Serem” en Kamit qui signifie la Paix”; tout comme le terme “Muhammad” en arabe est dérivé du mot sanskrit “Mahatmata et le sanskrit est la langue des Hindous, à l’origine du peuple Indu couchitiques connu sous le nom pré-Dravidiens autrement dit les Tamoul , c’est pourquoi MuHapMeht ou MuHamMaa’t se trouve également dans les traditions indo-Kush sanskrit comme avec Maha-Atmata qui signifie “grande âme de la vérité” comme dans le titre “Mahatma” de Gandhi, voilà pourquoi ceux qui veulent étudier par exemple l’islam, doivent également regarder au-delà de 610, autrement dit avant l’ère de Muhammad

Mahatmata est dérivé de MU-Ham-Maat qui se traduit littéralement par « celui tiré des eaux sombres pour la paix ( l’islam)”, qui également fait référence à la constellation du cancer, où Jupiter (Ptah) est le maître de l’ère des Poissons dont le 2e Decan est gouverné par la Lune, donc visité par Jebril ou Gabriel l’ange de la Lune (Geb-Ra-El)

Cependant à Ta meri (Kemet) la divinité du Fleuve a été appelée Hap ou Hapi, où son flux à travers la partie Nord du pays était appelé “Hap MEHT” signifiant “Hap du Nord» tandis que le mot Eau se disait “Mu”, ainsi Mu Hap MEHT” était un titre de Hap, signifiant «eaux sombres» (Mu) du «Nord de Hapi» (Hap MEHT).

Mu Hap MEHT (Muhammat) apporte la paix (Islam) au peuple, parce qu’il les nourrit, lorsque la rivière inonde ses rives, créant ainsi un énorme lac à environ 960 km de long et 20km de large , c’est pourquoi dans certains domaines, il semblait logique que lorsque Ur-Ra envoyait MuHapMeht dans le pays, que Sarem apparaissait avec lui dès que l’eau envahissait le pays et Comme Hap était envoyé à la fin de l’année, pour lancer le début d’une nouvelle année d’une nouvelle saison agricole, il a également été observé à cet égard que le “dernier messager de Hap» était une autre référence de l’effet de la Lune sur les Eaux

Ba Fu Mu Hap Maat était également un titre utilisé depuis des milliers d’années à Kemet qui plus tard est également venu à être prononcé “Baphomet” une divinité de la connaissance et des sciences des Templiers Mauresque qui a servi à la confusion délibérée de certaines personnes déjà spirituellement confuses, en faisant apparaître une bonne chose comme quelque chose de mal.

Donc nous pouvons en quelque sorte conclure que Mohapmet n’était pas un nom, mais plutôt une référence au fleuve du Nil, qui sera plus tard utilisé comme un puissant titre mystique ..