Des migrants reçoivent un cours de français en plein air de Paris (Photos)

Le photographe Eric Coquelin rapporte le journal minimal, de manière fortuite a vécu une scène émouvante qu’il a décidé d’immortaliser. Un cours de français pour migrants, en plein Paris. Ses images et sa lettre ouverte au professeur bénévole.

12nb_net-1

“Cher Monsieur,

Nous ne nous connaissons pas, et je ne sais même pas si nous nous recroiserons un jour. Même si j’ai une idée du lieu où vous retrouver, vous et vos amis bénévoles de l’association Baam (Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants) qui donnez des cours de français aux migrants, place de la Bataille-de-Stalingrad à Paris…
J’ai visité, sans faire de bruit, votre école à ciel ouvert et me suis arrêté dans votre ‘classe’. Frissons…
Ce modeste témoignage pour vous remercier, vous encourager.”
E.C.

Un Bénévole de ladite association y répondra en ces mots:

Cher monsieur,
Au détour d’une conversation avec une amie, celle-ci me fait part du travail d’un photographe sur notre école… Après avoir pris connaissance du reportage publié et de votre lettre, je me devais de vous répondre. Je m’appelle Daniel B. et je suis étudiant à l’Université Paris X la Défense. Je fais partie de l’association BAAM depuis cet été. Bénévoles, nous donnons des cours de français un peu partout dans Paris et apportons aussi une aide juridique. Je me joins à l’association pour vous dire merci pour cet article et surtout pour la grande discrétion dans sa réalisation. Pour être honnête, je ne vous ai pas vu travailler et les élèves n’ont pas été gênés.
Chaque jour nous nous retrouvons (bénévoles et élèves) avant et après les cours de français afin de répondre à d’éventuelles questions. Vous êtes le bienvenu (ainsi que toute personne qui s’y intéresse et qui aimerait avoir des informations sur notre démarche).

Merci monsieur.

Daniel B

10nb_net

17nb_net

18nb_net

21nb_net

22nb_net

27nb_net

28nb_net