Ray Charles ( 1930-2004): Figure majeure de la musique afro-américaine

Ray Charles est né en 1930 dans une famille pauvre d’Albany (Géorgie). Atteint d’un glaucome, il perd la vue à 7 ans, après avoir assisté sans pouvoir intervenir à la noyade de son petit frère La musique classique est ce à quoi il était destiné avant de s’orienter vers le jazz, le gospel, le blues, la country ou encore le rhythm and blues. Il est en outre fréquemment considéré comme l’un des pionniers de la soul.

telechargement-1.

Carrière

Dès l’âge de 17 ans, il commença à se produire avec une petite formation et connut le succès dès ses premiers enregistrements au début des années 50. En 1960, c’est la consécration avec Georgia on my mind, reprise d’une chanson de 1930 rendant hommage à la Géorgie, et Hit the road, Jack; on lui attribue alors le surnom de Genius .

Fermement décidé à continuer sa percée en direction du public pop, le chanteur quitte la maison Atlantic pour ABC Paramount en 1959, plus à même de lui offrir une passerelle vers le public blanc. Ce « crossover » fait qu’il sera le premier artiste noir de l’histoire à être écouté par un public blanc (et de même pour les succès qui vont avec) :

  • Georgia on My Mind, Hit the Road Jack (1960)
  • Baby, It’s Cold Outside (1961)
  • Unchain my Heart, I Can’t Stop Loving You, You are my sunshine (1962)
  • Busted, That Lucky Old Sun, Don’t Set Me Free (1963)
  • Together Again (1965)
  • Let’s Go Get Stoned (1966)
  • Here We Go Again, In The Heat Of The Night, Yesterday (1967)
  • Eleanor Rigby (1968)
  • America The Beautiful (1972)

Néanmoins, Charles doit quand même attendre 1962 et la sortie de son chef-d’œuvre, Modern Sounds in Country and Western Music, pour être écouté par ce public et donc réaliser son rêve. Avec I Can’t Stop Loving You cotoyant Hey, Good Lookin, c’est l’éclectisme de l’artiste qui triomphe.

Au coté de ses frères noirs 

Devant se produire dans sa Géorgie natale à la fin des années 50, il apprit que la ségrégation serait appliquée dans la salle de concert et refusa de chanter, ce qui lui valut d’être interdit à vie de concert dans son propre État. La revanche aura lieu vingt ans plus tard. En avril 1979, Georgia on my mind devenait l’hymne officiel de l’État de Géorgie, après des excuses publiques et officielles adressées au chanteur.

 

Avec Wikipedia