VERITE ET INDEMNISATION POUR LES VICTIMES D’ESEKA

SIGNEZ ICI => https://www.change.org/p/groupe-bollor%C3%A9-verite-et-indemnisation-pour-les-victimes-d-eseka?recruiter=191389836&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=mob-xs-share_petition-reason_msg

L’accident ferroviaire d’Éséka est un déraillement survenu le 21 octobre 2016 à 10 h 30, au Cameroun.

Nous avons peu d’informations fiables sur les causes et les conséquences de ce drame dont les victimes (décédées et blessées) se comptent par centaines.

Les seuls renseignements crédibles indiquent qu’un train (contenant 1200 à 1300 passagers) de la compagnie ferroviaire Camrail, dont l’actionnaire principal est le groupe Bolloré, était parti de la capitale Yaoundé pour rejoindre le port de Douala. L’accident s’est produit vers 11h00 près de la gare d’Eseka, à environ 120 km à l’ouest de Yaoundé. Mais nous ignorons les tenants et les aboutissants du contrat qui lie L’Etat du Cameroun au groupe Bolloré.

Une Commission a été désignée par le Gouvernement camerounais pour enquêter sur les causes du drame, mais celle-ci est composée de personnes proches du Pouvoir.

Depuis ce drame, le Groupe BOLLORE et l’Etat du Cameroun se livrent à une bataille médiatique féroce, se renvoyant la responsabilité du drame.

Si rien n’est fait pour soutenir les victimes en faisant pression sur les responsables de ce drame, elles ne sauront jamais la vérité et elles ne seront pas indemnisées

DOLEANCES A l’ENDROIT DU GROUPE BOLLORE ET DE L’ETAT DU CAMEROUN ENGAGES SOLIDAIREMENT

A. La lumière sur l’accident du train 152 survenu le 21.10.2016 à la gare ferroviaire d’Eseka

L’ETAT DU CAMEROUN ET LE GROUPE BOLLORE doivent produire un rapport d’enquête sur les causes de l’accident et les mesures pour éviter que l’incident se reproduise. Pour ce faire, une Commission incluant les représentants des familles éprouvées doit être érigée. Le rapport d’enquête et les mesures sont rendus public.

 B. Le recensement des personnes décédées et des personnes disparues

L’ETAT DU CAMEROUN ET LE GROUPE BOLLORE doivent procéder à un recensement effectif (le plus exhaustif possible) des victimes de l’accident. Puis le rendre public.

 C. La prise en charge effective des victimes et des rescapés

En attendant que les responsabilités contractuelles et légales de l’un ou de l’autre soient établies, les rescapés et les victimes doivent être immédiatement prises en charge matériellement via la création d’un fonds spécial financé par L’ETAT DU CAMEROUN ET LE GROUPE BOLLORE.

Les fonds serviront aux inhumations, à la prise en charge des soins hospitaliers jusqu’au rétablissement total, à la prise en charge des orphelins, jusqu’à ce qu’il y ait un désintéressement judiciaire ou contractuel des victimes.

 D. Accélération de la procédure administrative et gratuité des documents administratifs nécessaires à l’indemnisation.

La création d’un bureau unique par L’ETAT DU CAMEROUN ET LE GROUPE BOLLORE pour faire face aux demandes administratives et autres des victimes.

Par ailleurs, il est souhaitable que les prestations liées à la constitution des dossiers administratifs soient gratuites pour toutes les familles des victimes.

Cette pétition sera remise à:

  • Groupe Bollore
  • Etat du Cameroun

1 thought on “VERITE ET INDEMNISATION POUR LES VICTIMES D’ESEKA”

Commentaire fermé