Kenya : un concours de beauté pour albinos afin de lutter contre les préjugés

Les personnes albinos sont encore stigmatisées, voire pourchassées et tuées dans certains pays d’Afrique. C’est pourquoi ce concours a eu lieu, afin de permettre de battre les préjugés.

Le concours de beauté qui s’est déroulé vendredi soir à Nairobi, au Kenya, était une première. En effet, il était réservé aux filles et aux garçons atteints d’albinisme uniquement et avait pour objectif de montrer “qu’il existe des albinos beaux et bien dans leur peau”, selon les organisateurs. L’albinisme est une dépigmentation de la peau, de l’iris des yeux et du système pileux qui, dans certains pays d’Afrique, est très difficile à vivre pour ceux qui en sont porteurs.

Accusés de sorcellerie et de malédiction, les albinos sont souvent stigmatisés, voire pourchassés et amputés de leurs membres qui sont ensuite utilisés pour des rituels censés apporter richesse et chance. Un phénomène qui a pris une ampleur encore plus grande récemment au sud et à l’est du continent, notamment en Tanzanie, au Malawi ou au Mozambique, où les attaques se comptent par dizaines et n’épargnent pas les très jeunes enfants.

Défilé en tenues professionnelles

C’est pour combattre ces clichés qu’Isaac Mwaura, premier député albinos du pays, a organisé l’élection des premiers Miss et Mister Albinisme Kenya. Selon lui, les albinos ont toujours du mal à trouver leur place sur le marché du travail, et plus généralement dans la société. Filles et garçons ont donc défilé dans leurs tenues professionnelles, du pêcheur au soldat en passant par une joueuse de rugby, pour prouver qu’ils pouvaient, eux aussi, faire partie de la population active du pays.

L’organisation non gouvernementale canadienne “Under The Same Sun” (Sous le même soleil), a recensé 169 agressions – dont 76 meurtres – contre des personnes albinos en Tanzanie ces dernières années. Plus que partout ailleurs en Afrique.

AFP