Je suis Charlie….? Non, et si on parlait d’Haiti?

Si l’ouragan d’ Haïti avait frappé la France et causé les 850 morts là-bas, on aurait eu un nombre faramineux de Negres qui auraient changé leur profil et qui seraient devenus des poètes d’un jour pour nous prêcher à quel pont la vie humaine est précieuse et que toutes les vies se valent et bla-bla-bla

Le Negre ressemble au sadomasochiste d’un film pornographique mal réalisé. Les Noirs souffrent d’un AVC post-colonial chronique. Le plus haut degré du traumatisme.

L’amour de l’homme Noir pour ses bourreaux est la plus inexplicable des romances. C’est un amour à sens unique, mais dont l’être trompé ne cesse de courir comme un chacal après le trompeur. On n’est même plus dans le syndrome de Stockholm, c’est bien pire. Il faut trouver d’urgence une autre ville plus grande que la capitale suédoise.

Combien ici connaissez les couleurs du drapeau haïtien? Qui vous a dit que parce que vous vivez en France et que vos enfants sont moitié loup-garou moitié vampires, ça signifie que vous avec plus de liens avec Clovis qu’avec Toussaint Louverture?

À partir de maintenant, intéressez vous à votre histoire, et lisez la genèse d’Haiti. Il est temps de sortir de l’ignorance. Cessez d’utiliser internet et Facebook pour parler d’Abena et de Nathalie Nkoah. Cessez d’être des bêtes sans ambitions et devenez des êtres humains avec une raison, une vision, un projet profond pour l’avenir. Avec les moyens d’informations du 21emz siècle, il n’y a plus d’excuse pour être ignorant. Mettez-vous d’urgence à la lecture