LA FEMME ET LES INTERDITS / chez le Bamileke du Kamerun – par Ladjie Toukam

Chez le Bamileke du Kamerun , quand une femme a les menstrues , elle ne doit pas ceuillir du piment , au cas contraire cette plante va mourir. ce qui est curieux c’est que cela marche chez certaines. ceci est aussi remarque sur d’autre biotope n ‘ayant pas la meme spiritualite que les Bamileke , mais temoigne de la valeur que l’on donne a la femme par raport a l’homme qui n’est qu un instrument de la spiritualite et non un acteur principal. la femme est consideree comme IMPURE chez certains , mais chez le Bamileke , la femme est plutot SACREE et sa periode de perte de sang par le cercle de la vie ( vagin) est une fete .

piment-antillais-copy
<< Les menstrues sont le symbole du pouvoir exclusif de la femme à donner la vie, le symbole du droit du sang maternel, de la lignée par le sang féminin. Les cycles menstruels rappellent aux femmes que leur corps est conçu pour donner la vie. Quand le sexe des femmes ne saigne plus, c’est qu’elles ne peuvent plus donner la vie (ménopause), ou au contraire, qu’elles sont en train d ‘enfanter (grossesse).>>

<< Du sacré à l’impur>>

Durant l’ère matriarcale (droit maternel), le mystère de la maternité a élevé la mère au rang de déesse. A l’avènement du patriarcat (droit paternel), il a fallu diaboliser le sang des mères. C’est pourquoi les menstrues sont désormais jugées « impures », alors que chez les peuples matriarcaux, elles sont considérées comme sacrées. Dans le bouddhisme, les femmes sont considérées impures, perverses et inférieures. En islam : ”Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures” – Coran : sourate 2, verset 222>>
<< Dans le judaïsme primitif, les femmes proclamaient la Torah et prophétisaient; mais au temps de Jésus, elles n’étaient plus autorisées à proclamer la Torah à cause de leur » impureté » périodique. La plupart des jeunes filles juives étaient fiancées par leur père dès leur plus jeune âge. Les femmes juives étaient tenues pour être impures pendant leurs menstruations. Si par inadvertance, l’une touchait un homme pendant qu’elle avait ses règles, il était obligé d’entreprendre un rituel de purification long d’une semaine avant de retourner pour le culte au temple.

Lv15:19 à Lv15:22 – « Lorsqu’une femme a un écoulement de sang et que du sang s’écoule de son corps, elle restera pendant sept jours dans la souillure de ses règles. Qui la touchera sera impur jusqu’au soir. Toute couche sur laquelle elle s’étendra ainsi souillée, sera impure ; tout meuble sur lequel elle s’assiéra sera impur. Quiconque touchera son lit devra nettoyer ses vêtements, se laver à l’eau, et il sera impur jusqu’au soir. Quiconque touchera un meuble, quel qu’il soit, où elle se sera assise, devra nettoyer ses vêtements, se laver à l’eau, et il sera impur jusqu’au soir. »

Personnellement Ladjie Toukam pense que le monde va mal par ce que nous avons DEFIER LA NATURE en l’inversant l’ordre des choses , il est grand temps de ramener la paix dans le monde et ceci passe par le canal de la FEMME . Il faut remettre le pouvoir a la femme .