HANI-BAAL LE GRAND – par Dawidi Uchiwa

Certaines personnes mal intentionnées ont volontairement mis de côté toutes les preuves disponibles pour mieux affirmer que Hani-Bâal était une personne à la peau Claire afin de faire penser que l’Afrique était déjà en partie Blanche, même à cette Époque

Bien qu’ils soient en Afrique du Nord depuis maintenant des siècles, les personnes Blanches n’ont jamais été indigènes d’Afrique mais simplement des migrants et des envahisseurs, à ce propos Diodore de Sicile et Hérodote d’Halicarnasse qui à leur époque avaient largement décrit l’Afrique du Nord ont mentionné qu’elle ne comprenait que des Aetiops autrement dit que des Noirs

Hani-Bââl a diversement été appelé Kananéen ou Phénicien afin de mieux brouiller les pistes mais il se trouve que les Kana-Anu eux-mêmes avaient toujours été décrit comme des descendants de Ham ou de Cham et dont le terme Hamite était un terme largement utilisé pour désigner les membres de la race Noire tout comme Phénicien était un autre terme utilisé comme Aetiops ou Africains aujourd’hui pour décrire les Noirs

Le lieu d’habitation d’origine des Phéniciens n’était pas le Moyen-Orient mais l’Afrique de l’Est qui selon Hérodote vivaient sur les Rives de la mer de l’Érythrée, toutefois même si la Zone est contestée aujourd’hui, il n’empêche que tous les autres endroits sont aussi situés en Afrique de l’Est

Cependant la preuve la plus évidente que Hani-Bââl était un Africain, est la pièce trouvée dans la Vallée de la Clanis en Italie, non loin de l’endroit où il a vaincu les romains Helléniques lors de la bataille du Lac de Trasimène et qui est soupçonnée avoir été frappée pour Hani-Bââl après cette bataille, compte tenu que la date correspond à l’époque de ses premières batailles contre les Romains

Hotep.

han