OPINION: QUE NICOLAS SARKOZY, MONTÉ SUR SES SABOTS, SACHE QU’IL Y A UN MOMENT POUR FAIRE DE LA POLITIQUE ET UN AUTRE, POUR ÊTRE DIGNE… – par Yves Kouotou

sar

François Hollande – et c’est à mettre à son crédit – n’est pas plus responsable du délitement de la société française, du terrorisme (supposé islamiste et surtout d’État) en France que Nicolas Sarkozy, qui ne tient plus en place, malmené par ses tics, ses échasses jusqu’au cou, qui ne se gêne plus pour donner des leçons et proposer des idées, pour que la paix revienne dans une France, que sa lubie hégémonique de Nano-Président avait hypothéquée, quand il alla livrer une guerre injuste aux libyens, assassinant au passage leur dirigeant Mouammar Kadhafi, au prétexte fallacieux de leur apporter la démocratie, quand le but principal de sa mission était de les débarrasser de leurs ressources naturelles.
En effet, le bon sens aurait commandé, que Nicolas Sarkozy ait le mot rare sur la question du terrorisme en France. – Le karma n’est pas une notion nulle, on s’en rend compte avec la vague d’attentats qui traverse ce pays depuis un moment. – Le terrorisme en France tentais-je de dire, c’est l’héritage à son peuple (français), d’un minuscule président monté sur des escabeaux. Il avait fait de 2007 à 2012, un quinquennat pour préparer les français à la barbarie, des rues d’Abidjan, en traversant toute la Libye, jusqu’en Syrie, il les avait installé dans l’horreur des décapitations, dans le confort des Allahu Akbar empruntés, préludes aux explosions, à la mort et à la désolation…
Qu’on n’entende plus du reste ces dirigeants occidentaux en guerre contre leurs peuples, se comportant avec eux, comme ces charognards qui attendent baveusement la fin de l’agonie de leurs proies, pour tomber dessus et satisfaire leurs appétits d’ogre. Oui, ces gens sont des monstres dématérialisés, qui peuvent sans gêne se servir du drame d’un peuple qu’ils envoient expressément à la mort, pour se livrer à leurs viles batailles de leadership. Et pour vous en convaincre, allumez vos télés, Sarkozy vous donnera envie de vomir.