DECULPABILISATION DU PEUPLE NOIR: L’ESCLAVAGE, LA CONOLISATION, L’APARTHEID, LA SEGREGATION ET TOUS LES AUTRES “TRUCS” POUR LESQUELS VOUS “PLEURNICHEZ” SONT PASSES, IL FAUT AVANCER – par Toussaint Louverture Spb

noir

Quand une personne est victime de viol, elle perd l’estime de soi. Dépendamment de la violence de l’acte et du traumatisme causé, la victime peut soit devenir frivole, soit avoir énormément de mal à se lancer dans une relation intime, surtout physique. Quelle version de psychologue demanderait à une personne dont on a abusé sexuellement et qui adopte un de ces deux comportements problématiques de « passer dessus et d’avancer » ? C’est cette recommandation inédite que certaines créatures préconisent au peuple, c’est ce conseil ou cette prescription que ces créatures exigent du peuple noir.

Que ce soit bien clair, le traumatisme que le peuple noir a vécu est profond et tout comme une victime peut prendre des années pour se remettre d’une agression, un peuple peut prendre des siècles pour se remettre de son oppression / tentative d’extermination.
Cela me prendrait des centaines de page pour expliquer la condition aberrante dans laquelle nous nous trouvons en tant que peuple, donc je vais donner quelques symptômes du traumatisme : le fait que le noirs ne s’aiment pas (ne se connaissent pas / leur histoire, dépendent de leurs ennemis pour tout, font tout pour ressembler à leur agresseur), le fait que les noirs soient obsédés par les marques, le fait que la femme noire ne compte plus sur l’homme noir etc

L’AUTRE ARGUMENT NAUSEABOND QUE LES DEFENSEURS DU MAITRE AVANCE EST QUE L’AGRESSION EST PASSEE …Et c’est là que tu demandes si nous vivons tous sur la même planète ? Tu te demandes comment avec un tel accès à l’information ces créatures font pour débuter de telles bêtises ?

Que ce soit bien clair : la majeure partie de l’Afrique n’est pas souveraine et ne peut donc pas s’émanciper.

Politiquement, les dirigeants africains sont choisis par les prédateurs … ceux qui sont choisis par le peuple sont assassinés. SI l’assassinat ne marche pas, les prédateurs déstabilisent le pays soit par les coups d’état, les rebellions, ou le terrorisme.

Economiquement, tous les pays de la zone franc par exemple n’ont pas le contrôle de leur monnaie. La plupart des pays Africains s’endettent auprès des instituions prédatrices comme le FMI ou la banque mondiale. Les conditions imposées pour octroyer ces dettes aboutissent à des absurdités comme les APE, ou l’argent prêté fini par être détourné et termine dans les banques prédatrices de l’étranger. Pendant les razias negrieres, ils étaient interdits aux africains de pratiquer de l’agriculture, la majorité des biens devaient être importes. Aujourd’hui, s’il leur est permis de pratique l’agriculture, il est interdit à la plupart de produire quoi que ce soit.

Militairement, nous ne fabriquons pas nos armes, et certains corps de nos armés sont formés à l’étranger par les prédateurs. Commet se défendre contre un ennemi si c’est lui qui nous forme ??
Spirituellement, les noirs sont les seuls à adorer des dieux ou des sauveurs qui n’ont pas leur couleur

Culturellement, des langues étrangères nous sont imposes, apprendre l’histoire de l’oppresseur est obligée et connaitre la nôtre est facultatif ou notre histoire est racontée par le prédateur.
Médiatiquement, le prédateur ne manque pas une occasion de détruire l’image du peuple noir. Et une fois que l’image d’un peuple est détruite, son extermination devient justifiable (confère la campagne d’Hitler contre les juifs et ses conséquences)

Apres tous ces faits, après l’évidence de cette agression perpétuel du peuple noir , les amoureux du maitre, jamais en manque d’inspiration pour le défendre avancent un autre argument pour le défendre : si on ne respecte pas les noirs, c’est parce qu’ils ne se respectent pas. Je m’occuperai de cette aberration demain