Juillet 2016- Beyonce à propos des tueries aux USA, une lettre ouverte poignante.

by

Choquée et visiblement touchée par les récentes tueries aux USA, Beyonce a publié une lettre ouverte dans laquelle elle appelle à l’unité et a une sorte de rébellion de la communauté noire américaine contre le système. Le message est écrit en lettres capitales, en noir et blanc, l’heure est grave. C’est plus fort, plus puissant et moins ambivalent que tout son dernier album.

Elle a compris que l’action souvent limitée et biaisée des artistes ( dont la sienne d’ailleurs, Formation n’a eu aucun impact par exemple) n’avait aucun effet et prend les devants pour demander à la communauté américaine de prendre les armes… les urnes.

Nous sommes fatigués, nous en avons marre des assassinats des jeunes hommes et femmes de notre communauté.
C’est à nous de prendre la parole et de leur demander d’arrêter de nous tuer.
Nous allons nous lever en tant que communauté et nous battre contre quiconque qui croit que le meurtre ou toute autre action violente par les personnes qui sont censées nous projeter restera impunie.
Certes, le vol de ces vies nous fait nous sentir sans espoir, sans aide, mais nous devons croire que nous nous battons pour les droits de la prochaine génération, des prochains jeunes hommes et femmes, tous les gens qui croient au bien.

C’est un combat humain. Quelque soit votre race, votre sexe ou votre orientation. C’est un combat pour toutes les personnes qui se sentent marginalisées et qui ont du mal à acquérir la liberté et les droits humains.
Ceci n’est pas un plaidoyer contre les officiers de police, mais contre toute personne qui a du mal à prendre conscience de la valeur de la vie. La guerre contre les personnes de couleur et les minorités doit prendre fin.
La peur n’est pas une excuse. La haine ne gagnera pas.

Nous avons tous le pouvoir de transformer notre rage et notre frustration en véritables actions. Nous devons utiliser nos voix pour contacter les politiciens de nos districts et demander un réel changement social et judiciaire.

Pendant que nous prions pour les familles d’Ashton Sterling et Philando Castile, nous prions aussi pour que ce fléau d’injustice contre notre communauté prenne fin.

On se souvient qu’en 2004, il y avait déjà eu une véritable mobilisation de nombreux artistes afro-américains pour pousser cette communauté à aller dans les urnes et à changer les choses. Elle n’avait pas été entendue. Le sera t-elle plus facilement aujourd’hui? Rien n’est certain, toujours est-il que c’est ici le message le plus pertinent de la carrière de la chanteuse.

Source:http://www.musicfeelings.net/2016/07/beyonce-a-propos-tueries-aux-usa-lettre-ouverte/#