L’Afrique du Sud convoquée par la CPI le 7 avril

Les autorités sud-africaines invitées à comparaître devant la Cour pénale internationale pour s’expliquer sur le refus d’arrêter le président soudanais, Omar Hasan al Bashir lors d’une visite qu’il a effectuée dans le pays il y a deux ans. Le gouvernement de Pretoria a exprimé fin 2015 l’intention de quitter la CPI après des critiques émises Lire plus …

Cour Pénale Internationale, Racisme, Impérialisme et Néocolonialisme! – Par Yves Kouotou

Si Alassane Dramane Ouattara, l’humanoïde génocidaire avait été réellement élu en 2010 Président de la République de Cote-d’Ivoire, Sarkozy, le roitelet ex-élyséen n’aurait jamais eu besoin de voler à son secours, les forces françaises de la “Licorne”, ni celles de l’ONUCCI ne seraient jamais intervenues dans ce qui était simplement une crise post-électorale, comme c’est Lire plus …

SIMONE GBAGBO | CETTE ÉLITE AFRICAINE QUI SE DISPERSE – Par Yves Kouotou

Le drame que vit l’Afrique à travers le procès, puis la condamnation de l’épouse de l’ex chef de l’état ivoirien a d’abord ses premiers supporters en Afrique. Ceux qui se délectent le plus de l’arrestation et de la détention arbitraire de Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale, pourtant une institution judiciaire inique, dont les Lire plus …

L’Ua soutient un retrait collectif des pays membres de la Cour pénale internationale.

La décision a été prise à huis clos lors du dernier sommet à Addis Abeba. Elle n’est pas juridiquement contraignante pour les Etats membres L’organisation continentale recommande aux pays membres de renforcer la Cour africaine de justice et des droits de l’homme. Plusieurs dirigeant du continent accusent la CPI de poursuites injustifiées. L’Afrique du Sud, Lire plus …

La CPI est une institution inique, raciste et négrophobe au service des intérêts particuliers…- par Yves KOUOTOU

On l’a dit et redit, la CPI (Cour Pénale Internationale) est une institution inique, raciste et négrophobe au service des intérêts particuliers… Ils sont les États français, anglais, États-unien et le libéralisme sauvage… Elle (la CPI) est l’argument juridique que des criminels et des États mafieux, ceux suscités utilisent pour faire plier des proies récalcitrantes. Lire plus …

Désavouée par la Russie, la CPI lance un appel: «ne partez pas»

La Russie a porté un nouveau coup à la Cour pénale internationale mercredi en annonçant son intention de retirer sa signature de l’acte fondateur, la quinzième Assemblée de la CPI s’ouvrant sur des appels à ne pas abandonner cette juridiction “unique”. Plusieurs pays africains avaient auparavant annoncé quitter la CPI. “Je leur lance un message Lire plus …

Nation arc-en-terre: Jacob Zuma poursuivi pour corruption WHAT ? – par Claude Wilfried

C’est tout de même incroyable la politique Tu as dans ton pays une minorité qui depuis la fin du XVIIe siècle s’est accaparée les richesses et qui n’a toujours vécu qu’en écrasant la majorité autochtone, et ce sont eux qui te traitent de corrompu. Tu as leurs multinationales et les tonnes de pesticides et de Lire plus …

RÉPUBLIQUE DU CONGO- MARCHE A BRAZZAVILLE POUR LE RETRAIT DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE

Les jeunes de la majorité présidentielle au Congo-Brazzaville militent pour un retrait du pays de la Cour pénale internationale. Une requête qui entre dans la mouvance de départs successifs de quelques pays africains de la Cour. Ils étaient des centaines de jeunes, ce jeudi, dans les rues de la capitale congolaise Brazzaville. Au bout de Lire plus …

« Cour Pénale Internationale, une justice pour nègres insoumis » au service de la meute des prédateurs… – Par Yves Kouotou

Une Cour de justice pour nègres, comme ces cages qui maintenaient les noirs captifs pendant la traite négrière ? C’est avec des concepts vaseux et des institutions foireuses que les négriers veulent tenir leur cheptel humain. Lionel Zinsou, Maurice Kamto et bien d’autres africains, relais éhontés de la politique criminelle de l’Occident en Afrique, continueront, Lire plus …

Cour Pénale Internationale – Apartheid judiciaire et/ou geôle pour nègres – par Yves Kouotou

La Procureure de la CPI a requis 25 ans d’emprisonnement «au minimum» dit-elle, contre Jean-Pierre Bemba. Il a été reconnu coupable de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis par sa milice en République Centrafricaine en 2002 et 2003. Bien ! La Cour Pénale Internationale, juridiction raciste et notoirement négrophobe, a ajouté «minimum» Lire plus …